Artisanat : fini l’atelier de perfectionnement de 20 teinturières à Boké, l’ONPA s’engage à promouvoir le textile guinéen

Print Friendly, PDF & Email

L’atelier de perfectionnement technique dédié au renforcement des capacités intellectuelles et professionnelles de vingt (20) femmes teinturières de la préfecture de Boké, a bouclé ses travaux ce vendredi, 4 juin 2021 dans la Commune urbaine de Boké.

C’est le secrétaire général de la Commune urbaine de Boké, El Hadj Nouhan Kaba, qui a présidé la cérémonie en présence du directeur général de l’Office National de Promotion de l’Artisanat (ONPA), Kaba Diakité.

L’atelier est initié par l’Office National de Promotion de l’Artisanat, en partenariat avec la structure Sakoba business-Communication.

Présentant le rapport-synthèse de l’atelier, le gérant de l’entreprise Sakoba business communication, Mohamed Kalil Sako, a insisté sur la promotion du secteur de l’Artisanat pour, dit-il, «permettre aux femmes de s’épanouir, d’être autonomes (moralement, matériellement et financièrement), de représenter la Guinée dans les instances internationales pour promouvoir le textile guinéen tant convoité.»

Par la voix de leur porte-parole, Bonace Condé, les participantes à l’atelier se réjouissent de la qualité de nouvelles connaissances acquises durant la rencontre de 10 jours.

Par ailleurs, les teinturières de la Commune urbaine de Boké sollicitent auprès de l’ONPA une assistance matérielle et financière, histoire de porter haut le flambeau de l’artisanat guinéen.

Plus loin, elles affichent leur volonté d’organiser à l’avenir, des foires locales et de former d’autres teinturières dans la Région de Boké.

Visiblement comblées, les participantes à la rencontre ont chanté et esquissé quelques pas de danse pour exprimer leur joie à l’endroit de la Direction Générale de l’ONPA.

Dans sa communication, le directeur général (DG) de l’Office National de Promotion de l’Artisanat (ONPA), Kaba Diakité, a demandé aux formatrices la démultiplication des modules de formation pour, dit-il, mieux accompagner les femmes teinturières de Boké qui, selon lui, «doivent se mettre en groupement d’intérêt économique, se procurer la carte professionnelle d’artisanat en vue de bénéficier de plusieurs avantages, créer des emplois, accélérer la croissance économique et lutter contre la pauvreté de manière durable. »

Il a, en ces termes, remercié le président de la République, Pr Alpha Condé, pour les nombreux sacrifices consentis pour le bonheur des artisans de Guinée.

 «Il s’agit de la Construction de quatre (04) Centres artisanaux dans les préfectures de Boké, Dalaba, Kankan et N’Zérékoré.», a indiqué  M. Diakité. Pour lui, « renforcer les compétences des femmes en teinture c’est répondre au goût de la clientèle nationale et internationale à travers les résultats élogieux qui dépassent l’entendement. Nous allons utiliser les créneaux de financement, entreprendre des actions à la base pour aider les artisans à promouvoir le textile guinéen et faire valoir le savoir-faire guinéen.»

Le président régional des artisans de Boké, Ismaël Marlon Sylla, a dit ceci : «l’ONPA doit user de toutes ses énergies pour remobiliser les structures d’appui pour booster le secteur artisanal guinéen qui prend son envol…»

Clôturant l’atelier de perfectionnement, le secrétaire général de la Commune, El Hadj Nouhan Kaba, a invité les femmes teinturières à soumettre leur projet à la mairie pour aider cette dernière à devancer l’ONPA dans le financement des groupements d’intérêt économique à travers le fonds FODEL (Fonds de développement économique local).

En tous les cas, le secrétaire général de la commune a réitéré la volonté de la Mairie quant à l’accompagnement des couches féminines dans l’amélioration des conditions de vie de leurs familles respectives.

 «Nous avons travaillé sur la teinture, les différentes qualités de Bazin, le découpage de grands boubous, chemises. Notre souhait est que la région de Boké puisse rivaliser Kindia. C’est pourquoi, nous sollicitons l’organisation d’une compétition entre les deux régions…», a déclaré pour sa part Hadja M’Balya Doumbouya, formatrice et présidente de la Fédération Régionale des teinturières de Kindia.  

Avant de quitter Boké, le DG de l’ONPA a effectué une visite guidée des pagnes teints, des locaux du Centre d’artisanat de la commune urbaine de Boké.

C’est par la remise des attestations de participation aux teinturières de Boké que la cérémonie a pris fin.

Mamadouba Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.