Assainissement de la ville de Conakry : 20 000 familles seront dotées de 20 000 poubelles à Matoto et Ratoma

Print Friendly, PDF & Email

Depuis un certain temps, le ministère de l’hydraulique et de l’assainissement s’active dans l’assainissement de la capitale Conakry. Mais malgré les efforts fournis, la capitale est encore insalubre surtout en saison des pluies.
Ce mercredi 14 juillet, le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement a pointé du doigt les causes de l’insalubrité de la ville de Conakry en cette saison pluviale.
Selon Papa Koly Kourouma, les populations riveraines des canaux de drainage des eaux de pluies qui y déversent des déchets pour être évacués par la pluie sont l’une des causes de l’insalubrité de la capitale Conakry.
« Vous avez les familles riveraines des canaux de drainage des eaux pluviales. Quand il pleut, ces familles là viennent déverser les ordures dans ces canaux pour que la pluie les entraîne. Mais elles ne savent pas où vont les ordures. Elles n’ont pas conscience ce que cela peut engendrer au cours de son chemin » a lâché Papa Koly Kourouma, le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement.
Il a par ailleurs fustigé le manque d’abonnement des ménages aux PME pour la collecte des ordures et déchets solides.
« Ce ne sont pas tous les ménages qui s’abonnent. Mais peu à peu depuis 2019, on voit qu’il y a une amélioration et que le nombre d’abonnés augmente auprès des PME. C’est pourquoi, les opérateurs en charge de collecte ne rentrent pas dans les familles à part Kaloum. Il n’y a qu’à Kaloum où les opérateurs peuvent aller prendre les déchets dans les familles. Là l’accès est facile. Mais puisqu’on en a fait une profession pour les PME, on ne peut pas permettre à ces opérateurs d’aller dans les familles à Matoto, à Dixinn, à Matam. On laisse cela aux PME qui en ont fait une profession et qui vivent du revenu de ces précollectes » a ajouté Papa Koly Kourouma.
Pour y remédier, le chef du département de l’hydraulique et de l’assainissement prévoit de doter 20 000 poubelles à 20 000 familles dans les communes de Matoto et de Ratoma dans le but de changer l’attitude des citoyens. Pour cela, il indique qu’il faut nécessairement procéder à une sensibilisation au préalable.
« Cela passera impérativement par la sensibilisation de la population. Actuellement, nous avons un projet sur Matoto et Ratoma qui produisent 80% des ordures de la ville de Conakry. On va repérer 20 000 familles qui seront dotées de poubelles. 20 000 poubelles dans 20 000 familles. Cela permettra d’atténuer un peu cette attitude qui amène les gens à aller déverser les ordures dans les caniveaux. Ces familles là seront sensibilisées. On va déployer 220 bacs à ordures ou conteneurs dans Matoto et Ratoma pour que les 20 000 poubelles installées dans les familles soient déversées dans les bacs. Et les opérateurs passeront récupérer ces bacs pour amener à la décharge. Les 64 camions que nous avons reçu sont destinés à ce projet. Ils iront récupérer les bacs dans les deux communes. Le projet est en cours. N’eut été le Covid-19, on aurait déjà livré les 20 000 poubelles et les 220 conteneurs. Les poubelles et les conteneurs sont en route » a conclut Papa Koly Kourouma.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.