Assainissement de la ville de Conakry : « la solution, il faut s’inscrire dans la durée » (A. Charles Wright à Tombo)

Print Friendly, PDF & Email

Lors du conseil des ministres écourté de ce jeudi 14 juillet, le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya a instruit les ministres du gouvernement d’assainir la capitale Conakry qui fait face à d’innombrables tas d’immondices.

Désigné pour la zone de Tombo, le ministre de la justice garde des Sceaux et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles Wright a invité les citoyens à plus de civisme avant revenir sur les mots du Colonel Mamadi Doumbouya « Le président de la transition, commandant en chef des armées qui très tôt en conseil de ministre a décidé sous l’impulsion du Premier ministre, Mohamed Béavogui que tous les ministres de la République puissent être sur le terrain pour pouvoir débarrasser la capitale Conakry des tas d’immondices dans le cadre strict du respect de la santé publique et des droits et des citoyens », a-t-il rappelé.

Poursuivant, Alphonse Charles Wright de laissé entendre qu’en tant que ministre de la justice et des droits l’Homme, le droit à un environnement saint, prospère est aussi l’une des questions des droits humains « Lorsque le premier responsable dit qu’il ne peut pas accepter que les ministres quittent sur les tas d’immondices pour aller dans les bureaux et laisser la ville comme ça, je pense que c’est une question de volonté politique de pouvoir mener à bien les différentes orientations du gouvernement en matière d’assainissement. Mais, tout de suite il faut dire que ceci est un point parmi la détermination de la stratégie du gouvernement dans le cadre de l’assainissement, parce ce que nous voyons là un message fort que le gouvernement est entrain d’envoyer », a fait savoir Alphonse Charles Wright.

Plus loin, le ministre de la justice et des droits de l’homme de suggérer « Les questions liées à la gestion des ordures, il y a nécessité aujourd’hui que le gouvernement puisse réfléchir par rapport même à la décentralisation de la gestion des ordures. Il y a problème de collecte, de transport et traitement. Il va falloir réfléchir sur tout ça et j’en suis sûr et certain que le président de la transition va définir désormais ou très prochainement le cadre dans lequel tout cela doit se faire pour éviter qu’on en revienne chaque fois à ça, parce que ce n’est pas ça la solution. La solution, il faut s’inscrire dans la durée »

Il faut retenir qu’au même moment, les autres ministres sont dans d’autres zones de la capitale guinéenne et le président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya est du côté de l’île de Kassa pour les mêmes motifs

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.