Assainissement de la ville : la MAOG s’y met

Print Friendly, PDF & Email

Dans le but d’accompagner le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement dans son opération d’assainissement de la capitale, la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG), a elle aussi procédé hier samedi 16 juillet, à des activités de nettoyage des rues et de sensibilisation des citoyens.
Le point de départ de ces activités de nettoyage et de sensibilisation a été le carrefour du Camp Alpha Yaya Diallo jusqu’à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré de Gbessia, en passant par Yimbaya pharmacie, Yimbaya marché et la base militaire.
Accompagné de toute son équipe, le coordinateur national par intérim de la MAOG en la personne de Alpha Bayo a déclaré que cette action en plus de soutenir l’initiative du Président de la République, s’inscrit aussi dans l’un des objectifs de la plateforme qui est l’éveil des consciences
« En tant que plateforme nationale, nous avons le droit vraiment de participer aux opérations de l’assainissement lancé par le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya qui est lui même en tant que premier citoyen de la République, descendu sur le terrain et il a donné le bon exemple. Donc, en tant qu’acteur de la société civile, nous avons vraiment le rôle d’éveiller les consciences. Vous avez vu aujourd’hui les membres de l’association, les coordinateurs communaux des autres communes, ils sont tous là pour participer à cette opération d’assainissement et depuis 6 heures du matin, nous sommes à pieds d’œuvre. On a pas les moyens de tout faire mais, c’est juste une volonté. On a exprimé une volonté pour dire que oui nous soutenons les actions d’assainissement lancées par le gouvernement de la transition », a expliqué le coordinateur de la MAOG qui, par la même occasion précise n’avoir reçu aucun franc pour mener cette action citoyenne.
« Je précise qu’on a reçu aucun franc que ça soit de la part de l’État ou des personnes de bonnes volontés ou des entreprises. Ces jeunes qui sont là personnes n’ont pas reçu un franc, ils se sentent juste responsables et redevables vis à vis de la nation. C’est pourquoi, on a réussi à mobiliser ces jeunes-là ».

Trouvé dans son quartier à Tanènè, Abdoulaye Camara, le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) a salué cette action qu’il a d’ailleurs promis d’appuyer financièrement.
« J’ai un appel à lancer d’abord. Nettoyer est bon mais ne pas salir est meilleur. Donc, c’est de demander à tous les habitants, les vendeuses et vendeurs qui sont au bord de la route de cesser de jeter des ordures dans la rue. D’accepter de réunir des ordures, surtout quand vous prenez les différents quartiers, les gens préfèrent venir déverser leurs déchets au bord de la route, ça ne donne pas une bonne image à notre capitale. C’est pour cette raison, je demande à l’ensemble des citoyens de Matoto, d’accepter de garder leurs ordures car, il y a des PME actuellement qui passent tous les jours pour venir ramasser les ordures. Et je demande à cette ONG de continuer la sensibilisation. Ramasser aujourd’hui c’est bon mais, les gens après leur passage, vont venir encore salir. C’est pour cette raison que je demande que cette ONG soit appuyée dans sa sensibilisation et l’USTG s’inscrit dans ce cadre là pour appuyer financièrement cette ONG à sensibiliser dans les quartiers, dans les communes pour éviter de salir notre capitale », a déclaré le syndicaliste.

À compter de ce jour, la MAOG s’engage à continuer cette activité jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de saleté dans les rues.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.