Assainissement du fichier des enseignants : ‘’que les résultats soient concluants ou pas, nous avons dit 8 millions’’ (Aboubacar Soumah)

Print Friendly, PDF & Email

Peut-on s’attendre à une grève du Syndicat libre des Enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) ? En tout cas, l’équipe d’Aboubacar Soumah compte se faire entendre dans les prochains jours dans l’affaire des huit millions francs guinéens comme salaire de base.

Au cours de son assemblée générale samedi 02 novembre, le secrétaire général du SLECG a indiqué qu’ils sont déterminés à aller jusqu’au bout pour le respect du protocole signé avec le gouvernement.

“(…)Si on ne se lève pas, on ne se donne pas la main, on n’obtiendra pas ce que nous avons demandé.  Parce que, nous avons affaire à des gens sans pitié. Quels que soient les résultats du recensement, ils ne sont pas prêts à faire face à nos besoins comme on le veut. Si on ne se lève pas, je suis sûr qu’on ne nous donnera pas ce que nous réclamons. Tant qu’on n’engage pas la grève, ils ne nous donneront pas. Après, Ils vont essayer en nous lançant des miettes sur la figure. Et, nous nous sommes dit huit millions. Que les résultats de l’assainissement soient concluants ou pas, nous nous avons dit huit millions”, a dit Aboubacar Soumah.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.