Assainissement du secteur pharmaceutique en Guinée : ‘’les grossistes ont compris que c’est sérieux’’ (Dr Manizé Kolié)

Print Friendly, PDF & Email

Qu’est-ce qui est en train d’être fait dans l’opération de réduction des sociétés grossistes de médicaments depuis l’annonce de l’Inspecteur général du ministère de la Santé ? Comme vous le savez, cette annonce de la fin de l’opération d’assainissement du secteur pharmaceutique avait plutôt suscité du scepticisme chez le syndicat des pharmaciens de Guinée.  Joint au téléphone ce mardi, 06 mars 2021 pour la cause,  Dr. Manizé Kolié a rassuré que l’action suit son cours normal sur le terrain. 

« Nous sommes dans un véhicule qui ne fait pas de marche arrière » : c’est en ces termes que le secrétaire général du syndicat des pharmaciens et officines privées de Guinée a dépeint cette opération de réduction des sociétés grossistes de médicaments en Guinée. »

«  Ce qui est en train d’être fait, c’est que les grossistes ont compris que c’est sérieux.  Que cette fois-ci, la balle est partie et que ce n’est pas comme avant, quand on disait feu de paille. Ce n’est plus ça.  Nous nous sommes dans le sérieux.  C’est une réalité. L’annonce de la fin du système qui était là avec 50, voire plus de sociétés grossistes, c’est fini maintenant. La Guinée va être comme les autres pays », annonce-t-il.

Le trajet est certes long, mais Dr. Manizé Kolié se montre optimiste quant à l’effectivité de ladite opération. 

« Cette opération n’est pas à 100% terminée,  mais elle va l’être. Il ne faut même plus que quelqu’un croie que le marché noir qui a existé pendant 35 ans, va se réinstaller comme de par le passé. Non ! C’est exclu. », a-t-il martelé.

A l’en croire,  les pourparlers sont en train d’être menés entre le syndicat des pharmaciens et le ministère de la Santé pour tomber sur la pointure réelle recherchée pour la Guinée dans cette opération. 

« On a déjà abrogé 40. Il y a 10 qui restent et qu’on va réévaluer dans un mois.  Il va rester 3 ou 4 sociétés grossistes.  Au finish, on n’aura que 4 sociétés grossistes en Guinée », dit-il.

A date, les discussions tournent autour des analyses sur la manière de recaser les pharmaciens après l’abrogation des 50 sociétés grossistes. Ce, dans l’optique de couvrir tout le pays. Il sera justement envisageable de doter les préfectures et sous-préfectures des pharmacies, a rassuré Dr. Manizé Kolié. 

 Yamoussa Camara 

657851102                                          

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.