Connect with us

Societé

Assassinat de Chérif Ibrahima Sagalé : ‘’le criminel s’est introduit dans sa maison au moment du dîner. Il a reçu des coups de machette sur la tête, ses bras et son dos brisés’’

L’insécurité continue de battre son plein dans la région administrative de Labé. Dans la nuit du dimanche 29 octobre, un présumé bandit a mis un terme aux jours du Cheickh Ibrahima Chérif de Sagalé, dans Lélouma. L’érudit a été assassiné par son bourreau à coup de machettes sur plusieurs parties de son corps, y compris la tête. Heureusement, les talibés du Chérif ont pu mettre aux arrêts le présumé assassin, a déclaré à Mediaguinee l’un des talibés de la victime.

« Hier, un bandit a été déposé sur une moto ici à Sagalé aux environs de 21 heures. Il s’est introduit dans la maison de Chérif Ibrahima, jeune-frère du Chérif Abdoul Madjid, au moment où il prenait son dîner. Dès qu’il s’est introduit dans la maison, il a pris une machette qu’il avait pour administrer plus de 4 coups mortels sur la tête du chérif. Il avait également une barre de fer qu’il a utilisée pour briser les bras et le dos de la victime. Le chérif est mort sur place. Lorsque les citoyens ont eu vent de la nouvelle, ses talibés et ceux de son grand-frère Chérif Abdoul Madjid, se sont mobilisés pour le mettre aux arrêts. Certains citoyens voulaient qu’on le tue sur place en le brûlant vif. Grâce à la médiation des sages, le meurtrier a eu la vie sauve. En attendant, l’arrivée des services de sécurité de Lélouma », explique Abdoulaye Koïn, résident à Sagalé.

Deux pistolets, une somme de 400 mille fg et des documents ont été retrouvés sur le malfrat, rajoute notre interlocuteur.

« Dans son sac, deux pistolets, des couteaux, une machette et une carte d’identité guinéenne ont été retrouvés sur lui. Sur la carte, il se nomme Mamadou Mouctar Diallo, son père Elhadj Abdoulaye Dadiya et sa mère Hadja Safiatou et est originaire de Koula Mawdhé dans la sous-préfecture de Diari.

Il a avoué que ce sont ses parents. Dans ses poches, un passeport international a été également retrouvé sur laquelle on pouvait lire qu’il est originaire de Kankan et une carte bancaire visa retrouvée aussi sur lui. Lorsqu’il a été ligoté, nous avons retrouvé sur lui une somme de 480 mille fg. Lorsque les gendarmes de Lélouma lui ont interrogé, il a dit qu’il ne veut pas parler d’ailleurs il préfère être tué », précise le talibé.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les citoyens de Sagalé tiennent mordicus à ce qu’il soit jugé aujourd’hui sur place et sanctionné à la hauteur de forfaiture. En ce moment, les gendarmes l’interrogent dans une chambre, louée pour la circonstance. Affaire à suivre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
3 Commentaires

3 Comments

  1. Sylla

    30 octobre 2017 at 21 h 06 min

    Oui,il faut qu’il soit immediatement juge’.
    Il ne faut pas donner le temps aux juges corrompus qui vont declencher leur « instructions ou enquetes » interminables. On a eu la preuve avec le juge corrompu en charge du dossier du journaliste assassine’ au siege de l’ufdg devant tout le monde depuis l’an dernier. C’est plus d’1 an après qu’on nous parle d’un process bacle’ et bidon.
    Toutes les preuves sont la. Que le proces commence des a present.
    Si le juge commence a faire du dialtoire,il faut lui retirer le dossier et l’inculper comme complice pour qu’il soit lui meme a la barre des accuses. Comme ca il servira de lecon aux autres juges mediocres,paresseux et corrompus qui peuplent le systeme judiciaire arriere’ de ce pays en faillite a tous les niveaux.

  2. Sylla

    30 octobre 2017 at 21 h 10 min

    C’est un cas de flagrant delit meurtrier.
    Le process doit commencer maintenant. Sinon la justice populaire sera integralement justifiee’.
    C’est la justice corrompue qui est a la base de la propagation des lynchages dans ce pays.

  3. Sylla

    30 octobre 2017 at 21 h 13 min

    La justice Guineenne est maudite et corrompue.
    je hais le systeme judiciaire bidon et mediocre de ce pays de merde.
    Au diable la justice des caniveaux en Guinee’. Les faux juges et les avocats sataniques iront tous en enfer. Sans exception.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook