Connect with us

Politique

Attaque du cortège du Premier ministre à Labé : ‘’c’est inacceptable !’’ (imam Badrou)

Published

on

AUDIO- Au lendemain de l’attaque du cortège du Premier ministre au sortir d’une rencontre avec les sages de Labé, principale ville du Foutah Djallon à 450 km de Conakry, le grand imam de la ville Elhadj Thierno Mamadou Badrou Bah a condamné jeudi avec fermeté ces violences contre un haut dirigeant du pays.

« Ce n’est pas la première fois que ce genre de situation est enregistré à Labé. La fois dernière, c’est le cortège du président de la république qui a été attaqué ici, il a fallu que les grognards soient dispersés à coups de gaz lacrymogène pour calmer la situation. Ce qui s’est passé mercredi à Labé, nul ne souhaite vivre cela, nos parents ne l’ont jamais connu, nous aussi nous ne souhaitons pas que cela perdure dans la ville. Hier (mercredi), des enfants sont sortis dans toute la ville pour brûler des pneus, barricader les routes avec des troncs d’arbre, pour s’attaquer aux hôtes dont le Premier ministre et sa délégation. C’est vraiment déplorable. D’habitude, c’est le FNDC et les partis politiques qui manifestent à Labé, mais tous ont décliné toute responsabilité sur ce qui s’est passé et c’est vrai ils ne sont ni de près ni de loin impliqués. Si ce sont eux qui ont manifesté, on pouvait les dissuader, mais si ce sont des enfants venus de nulle part, c’est difficile de gérer, c’est inacceptable que chacun se permette de faire du n’importe quoi dans une localité », fustige le très respecté Elhadj Badrou Bah.

Poursuivant, l’érudit de Labé a fait un appel pressant à l’endroit des manifestants et utilisateurs de réseaux sociaux en leur demandant de faire preuve de retenue. Soulignant que le foyer coranique de Thierno Aliou Bhoubha Diyan n’a pas été attaqué.

« Dire que c’est une ethnie qui a été attaquée c’est inadmissible. Des enfants venus de nulle part ne doivent pas mettre en mal toute la Guinée. Les utilisateurs des réseaux sociaux ne doivent pas relayer ces genres des propos, sinon cela pourrait engendrer des problème pour le pays, la guerre n’est bonne pour personne. Aux enfants, manifester pour solidifier la démocratie n’est pas interdit, mais s’attaquer aux gens ce n’est pas normal. Le foyer coranique de Thierno Aliou Bhoubha Diyan n’a pas été attaqué, ni une feuille de papier, ni une pierre n’a été jetée dans l’enceinte du foyer. Mais s’attaquer aux hôtes c’est anormal », insiste l’imam de la grande mosquée de Labé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 2583

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités