Attaque du cortège du Premier ministre, à Labé : ‘’c’est l’UFDG’’, dit Idrissa (RPG) et annonce une plainte

Print Friendly, PDF & Email

L’incident survenu hier à Labé continue de susciter des plus vifs commentaires. Le RPG et l’UFDG se rejettent les responsabilités.

Interrogé, le secrétaire fédéral adjoint du RPG Arc-en-ciel (au pouvoir) a accusé le parti de Cellou Dalein Diallo d’être derrière ces violences qui ont visé le cortège du Premier ministre, par ailleurs directeur de campagne du candidat du Rpg Arc-en-ciel.

 « Nous sommes frustrés pour ce qui s’est passé, nous avons évité de faire un cortège à cause de ça, nous avons estimé qu’en faisant le cortège des motards peuvent toucher des jeunes et ça pouvait dégénérer. Donc c’est ce qui nous a amenés à organiser cette mobilisation au stade. Malheureusement, nous venons dans le stade nous faisons ce que nous avons à faire comme lancement, nous on était à la loge, en sortant, ils nous ont agressés. M. Alhassane Diakité, vous avez vu comment sa voiture a été caillasssée, ce n’est plus de l’humanisme ça, le secrétaire fédéral de Labé, Baba Kouyaté a été vu sa voiture caillassser, il a été blessé au front, Mamadi Kaba été aussi blessé, pour le moment je ne peux pas estimer les dégâts, puisqu’il y avait plus de 50 véhicules, il avait des motards qui ont été attaqués », affirme Idrissa Camara.

A la question de savoir qui est derrière cette attaque, le directeur de campagne adjoint du rpg arc-en-ciel n’y va pas avec le dos de la cuillère.

« C’est l’ufdg, c’est tout. A Labé, il n’y a personne si ce n’est l’ufdg, ce sont les enfants de l’ufdg, ils les ont infiltrés, nous avons eu dans le stade des jeunes infiltrés qui scandaient le contraire de ce que nous on disait. Quand nous on disait ‘’vive Alpha Condé, eux ils disaient le contraire’’

Nous avons consommé ça, ils ont envoyé des jeunes qui ont voulu mettre le feu à la poudre, un des jeunes loubards a volé le téléphone d’une de nos militantes venue de Dionfo, d’autres jeunes sont revenus jeter des pierres, nous les avons arrêtés sans qu’ils ne soient battus ou enfermés, ils ont été libérés. Nous, nous voulons le développement de la Guinée, mais je me demande comment ça va se faire puisque le Premier ministre va entendre que le reste de son cortège a été attaqué, nous allons se plaindre contre ceux qui nous ont attaqués. On connait beaucoup d’entre eux, on continue la campagne puisque Labé c’est une autre ville du pays, c’est pour tout le monde » conclut-il.

A noter que l’ufdg a nié toute implication dans cette attaque du cortège du Premier ministre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.