Connect with us

Societé

Attaque du siège de l’USTG à Mamou : Aboubacar Soumah promet une grève générale dès la semaine prochaine si…

Published

on

Le bureau exécutif national de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) a animé un point de presse ce vendredi,13 septembre à son siège à Kaloum. Il y était question de deux déclarations visant en premier lieu à informer l’opinion nationale et internationale de l’attaque du siège de l’USTG à Mamou ayant conduit à l’arrestation de quelques responsables syndicaux et en second lieu, lancer un appel à toutes les structures affiliées en vue de déclencher une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national pour la libération de leurs camarades.

Tout d’abord dans la première déclaration, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) a informé l’opinion nationale et internationale de l’attaque du siège de l’USTG de Mamou. Au cours de cette agression, l’USTG annonce que des responsables syndicaux ont été bastonnés, arrêtés et conduit dans les locaux de la gendarmerie pour audition. Le bureau exécutif national de l’USTG a condamné avec la dernière énergie cet acte barbare et ignoble qui démontre une fois de plus l’ingérence notoire du pouvoir exécutif dans les affaires syndicales.

Considérant ces actes de violence comme récurrents, le camarade Aboubacar Soumah dans une autre déclaration a lancé un appel à toutes les fédérations affiliées à l’USTG, l’USTG, FESABAG, FESATEL, les transports, les mines et carrières, la défense, le SLECG afin qu’elles se tiennent prêtes pour une grève illimitée dès la semaine prochaine.

« Si toutefois nos camarades ne sont pas libérés, nous responsables du syndicat de l’USTG le lundi nous lancerons un appel à toutes les structures affiliées à notre centrale de déclencher une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national de la République de Guinée puisque nous savons que c’est une récurrence qui est aujourd’hui occasionnée soutenue par le pouvoir en place qui aujourd’hui malgré notre position de neutralité, le respect que nous observons face aux relations sociales régissant le fonctionnement de notre structure par rapport au gouvernement, nous avons toujours été brimés dans nos droits. Une fois encore aujourd’hui l’USTG par ma voix s’engage à déclencher à partir de la semaine prochaine une grève sur toute l’étendue du territoire national si nos camarades ne sont pas libérés », a annoncé le secrétaire général adjoint de l’USTG.

Maciré Camara 

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook