Axe Mamou-Faranah : un camion-citerne rempli de carburant se renverse

Print Friendly, PDF & Email

Situé à 18 kilomètres de Faranah centre, le village de Dembayah a connu dimanche 10 octobre dernier, un accident. En effet, c’est un camion-citerne de 40000 litres de carburant qui s’est renversé. Pas de perte en vie humaine, mais le chauffeur dudit camion, Moustapha  Kaba a été gravement blessé, et se trouve pour l’instant sous traitement à l’hôpital régional de Faranah.

Quant au second chauffeur et l’apprenti, ils se portent bien.  Ce camion citerne immatriculé de RC-6073-V, en provenance  de Conakry pour Guéckédou s’est renversé dans un virage dangereux et l’excès de vitesse serait la cause de cet accident. 

Informés, les habitants des villages environnants se sont vite transportés sur les lieux avec des bidons et fûts pour récupérer le carburant avant l’arrivée des agents de la gendarmerie.

Sur les circonstances de cet accident, Mamady Doumbouya, assistant chauffeur explique : « On a passé la nuit au village qui est tout près d’ici. Le matin, nous avons cherché un papier dans le véhicule sans succès. On discutait mais finalement on s’est tranquillisé. On voulait juste partir à Banian parce que c’est là-bas qu’on devrait appeler le patron. Le patron nous avait donné consigne que si nous arrivons à Banian, de l’appeler et je pense qu’on devrait faire débarquement là-bas. Mais notre destination finale était Guéckédou. Malheureusement, quand on est venu ici, le virage nous a pris et Nous sommes tombés. C’est le cas du chauffeur qui est grave. Heureusement que le camion n’est pas tombé dans le trou. Nous deux, sommes tombés sur lui et il ne pouvait plus rien. Sinon je voulais lui prendre mais j’étais traumatisé. Quand je me suis retrouvé un peu, j’ai appelé au secours. C’est ainsi qu’on l’a pris pour l’envoyer à l’hôpital. Le patron a appelé les responsables qui sont à Faranah parce que les gens venaient pour remplir leurs bidons. Mais seul le chauffeur qui était derrière la direction (volant) peut nous dire la cause réelle de l’accident. Mais avant l’accident, il m’a dit aujourd’hui, c’est le marché de Banian Doumbouya et qu’il faut qu’on accélère un peu pour arriver là-bas tôt », a raconté le second chauffeur.

Adjudant chef Lamine Thea, chef service constat de la compagnie mobile de la gendarmerie de Faranah décrit la situation qu’il a trouvée : « mon commandant m’a informé à partir de la maison qu’il y a un camion citerne qui vient de faire un accident. Immédiatement, j’ai informé mes agents et on s’est vite rendu sur le terrain. C’est ainsi qu’on est venu trouver les riverains avec les fûts et bidons pour mettre le carburant et les riverains venaient au fur et à mesure. J’ai directement appelé l’escadron mobile pour nous venir au secours. J’avais trouvé que le chauffeur était évacué à l’hôpital régional de Faranah, il est sous soins intense. J’ai reçu les dossiers, c’est un véhicule assuré. On peut relever pour le moment deux infractions ici. La première, c’est que si le sommeil emporte le chauffeur derrière la direction, le virage peut l’emporter. Deuxième chose, est-ce qu’il n’était pas en excès (…) Nous avons également demandé de nous aider à récupérer le carburant parce que le cuve était ouvert et ça, c’est une grande perte… »

Au moment où nous quittions sur les lieux, un autre camion citerne était déjà arrivé pour récupérer le reste du carburant. 

Lanciné Keita depuis Faranah 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.