Baadiko, président UFD : “on n’a aucun pays au monde où la campagne électorale dure 2 mois’’

Print Friendly, PDF & Email

Candidat aux élections législatives, le président de l’Union des Forces démocratiques (UFD), Mamadou Bah  Baadiko a manifesté son désaccord face aux nombreux reports du double scrutin législatif et référendaire par le président Alpha Condé.

Chez nos confrères de Lynx fm dans l’émission Œil de Lynx, le responsable de l’Union des forces démocratiques (UFD) a indiqué lundi que « nous sommes candidats aux élections législatives et nous sommes en campagne depuis janvier. Il (Alpha Condé ndlr) nous annonce ainsi le troisième report de cette élection. Cette annonce illustre encore le fait dictatorial. On n’est pas dans le régime où règne la loi », a-t-il dit. Annonçant ensuite que le chef de l’Etat guinéen ne respecte pas les procédures juridiques liées à la constitution.

« On a un chef d’État qui peut faire ce qu’il veut et qui n’a pas de respect pour rien et pour personne. Pour lui, un texte de loi n’a aucune valeur. Il peut défaire n’importe quoi », déplore-t-il.

Pour lui, « on n’a aucun pays au monde où la campagne électorale dure deux mois. Non seulement il ne respecte pas sa parole, mais il viole des lois. Pour un chef d’État, est ce qu’il y a quelque de plus sacré que son décret ? Il ne prend pas ses décrets au sérieux. C’est du n’importe quoi. Il n’a du respect pour personne. Même le président de la CENI a appris le troisième report des élections au même titre que les autres. Il n’écoute pas des conseils et il suit comme un rouleau compresseur vers l’objectif qui est d’être le président à vie », a conclu l’opposant.

Mohamed Cissé

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.