BAC 2020 : le ministre Saïd Oumar Koulibaly lance les épreuves à Matoto

Print Friendly, PDF & Email

Contrairement aux années précédentes, cette année, c’est le lycée Ahmed Sékou Touré qui a servi de cadre au lancement des épreuves du BAC au compte de la commune de Matoto. La cérémonie de lancement a été présidée par le ministre des postes et télécommunication et de l’économie numérique, Said Oumar Koulibaly qui a, dans son discours, insisté sur la spécificité de cet examen qui sert de pont entre le lycée et l’université.

‘’ Vous devrez savoir qu’aujourd’hui, une nouvelle porte va s’ouvrir dès après ces examens qui seront sanctionnés de vos fins d’études secondaires, et qui va vous ouvrir le monde soit de l’université ou de l’enseignement supérieur. Et, je suis convaincu et conscient qu’en vous inscrivant à cet examen, vous auriez déjà fait le choix de votre avenir, et le choix de votre futur professionnel. Vous devrez avoir cela en conscience et affronter ces examens avec beaucoup de sérénité, de calme et de concentration. Ces examens sont extrêmement importants pour notre pays. Sachez que vous êtes les futurs cadres, vous êtes l’avenir de notre pays, et aujourd’hui vous commencez un examen extrêmement important comme je le disait tantôt de notre système éducatif qui viendra sanctionner la fin de vos études secondaires et commencer un monde nouveau, qui ouvrira le futur de votre vie et de votre avenir. Je vous souhaite beaucoup de chances, j’espère que cette année nous aurons beaucoup plus d’admis que les années précédentes ‘’, souligne le ministre Said Oumar Koulibaly.

Aux surveillant, il a lancé un appel à beaucoup plus de responsabilité et de rigueur pour le bon déroulement de cet examen.

« Au personnel surveillant, vous avez été triés sur des critères extrêmement exigeants, je vous demande, et je vous exhorte à un sens élevé de responsabilité. Vous devrez pendre conscience de votre rôle dans le processus, et faire en sorte que ces examens soient sanctionnés d’un label de qualité. Il est extrêmement important que les élèves ne soient pas mis sous pression, qu’ils se sentent pas intimider », a-t-il laissé entendre devant les autorités éducatives de la commune.

Cette année, au compte de la commune de Matoto, 21.999 candidats dont 9.253 filles passent cet examen, a confié le Directeur Communal Daouda Doumbouya.

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.