Bac 2022 : le MEPU-A dresse le bilan de la première journée

Le Baccalauréat unique, session 2022 a été lancé ce vendredi 17 juin sur toute l’étendue du territoire national guinéen. Après les premières épreuves, le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a dressé le bilan de la première journée.

Le constat établi par le MEPU-A est très alarmant. Plusieurs candidats éliminés à Kankan et Siguiri, en Haute Guinée pour port ou usage de téléphones dans les salles d’examen.

Ci-dessus, le constat du MEPU-A

CONSTAT DE LA PREMIÈRE JOURNÉE DU BACCALAURÉAT.
Ce vendredi 16 juin, les candidats au BACCALAURÉAT ont affronté leurs premières épreuves sur l’étendue du territoire national.
Ils sont cette année 102.601 candidats dont 40.579 filles à être évalués dans 306 centres d’examen.
La journée de ce vendredi à l’image de celles des évaluations précédentes a été marquée par le calme et la sérénité.
Candidats, surveillants, délégués et autres acteurs impliqués dans la gestion de l’examen ont effectivement répondu à l’appel du MEPU-A. Les dispositions des règlements généraux des examens ont aussi été respectées dans la presque totalité des centres du pays.
Toutefois, le déroulement de ces premières épreuves a enregistré des cas d’élimination de candidats et de surveillants à certains endroits.

DPE KANKAN
92 téléphones saisis, 16 cas d’élimination de candidats et 21 surveillants renvoyés. Ces nombreux téléphones ont été saisis sur les candidats, la plupart lors de la fouille, à la rentrée même des centres d’examen que sont entre autres:
Almamy Samory Touré, Nabaya 1 et 2, Lac Leman, Morifindian et Nourdine Islam.
Les candidats pris en délit de fraude ont été renvoyés et sont exclus pour cette année et la session prochaine.
Les 21 enseignants aussi renvoyés et remplacés sur le champ.

DPE SIGUIRI
38 candidats éliminés, d’autres mis à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête.
Ces candidats ont été pris ce vendredi en flagrant délit de port et d’usage de téléphone, d’autres, en possession de documents.
Ils perdent non seulement cette année mais aussi la prochaine session.
Ces candidats fraudeurs ont été pris dans plusieurs centres d’examen de la préfecture notamment: Sékou T Barry , Kankou Moussa, Abass Magassouba, Sidiki Guissé et Nelson Mandela,
Sur les 38 candidats éliminés figurent 5 filles.
Ce sont entre autres :
Victor Ouendeno TSS , PV : 276.313
Yakouba Bakayoko TSS, PV : 276.343
Soumaila Sacko TSS, PV : 275.833
Mamadou Hady Baldé, TSM, PV : 216.032
Tenin Camara TSS , PV: 276023
Thierno Doumbouya TSS , PV : 276.133
Sory Oularé TSS, PV : 275.653
Souleymanz Keita TSS, PV : 275.753
Siaka 2 Camara TSS, PV : 275.083
Sekou Sanoh TSS, PV : 274.963
Sekou Sayon Mansaré TSS, PV: 274973

DCE KALOUM
Au centre d’examen Frédérico Mayor, un faux candidat a été pris dans la salle 8. Son nom est Ismael SOUMAH. Ce faux candidat tentait de faire le bac en lieu et place d’un vrai candidat aussi nommé Ismael SOUMAH PV 28.142. Il a été mis aux arrêts pour faux et usage de faux et se trouve actuellement dans les mains des services de sécurité pour des fins d’enquête.

DCE MATAM
Les candidats Mohamed CAMARA PV: 6133 (Candidat libre) option sciences sociales et Mohamed Lamine FOFANA PV: 60.563 école d’origine Hadja Mballou ont été pris en flagrant délit dans les salles numéro 3 et 4 du centre d’examen Coleah centre avec des documents écrits. Ils ont été éliminés, perdent cette année et la session prochaine. I
Quant aux 4 surveillants, ils ont aussi été éliminés et mis à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête.
Il s’agit de :
Mohamed Boké CAMARA matricule 217171A enseignant au collège Coleah,
Fatoumata DIALLO matricule 219172E du collège Bonfi port,
Aminata N’DIAYE matricule 204602A de EP Franco-arabe Matam,
Sanoussy CISSE matricule 292812D Franco-arabe Hermakonon. Ils sont exclus de la gestion des examens les deux prochaines années.

DPE DUBREKA
Au centre Donald Trump, un cas similaire à celui de Kaloum a été constaté. Un autre faux candidat appelé Aboubacar SYLLA a tenté de faire le Baccalauréat sous une fausse identité appartenant plutôt à un candidat normal de même nom. Il a été mis aux arrêts par les services de sécurité pour des fins d’enquête.

Au centre d’examen Malick Condé, 7 candidats, tous d’option sciences sociales, installés dans la salle No 4 ont été pris en Flagrant délit d’utilisation de documents écrits. Ils ont été éliminés et mis à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête.
Ils perdent l’examen de cette année et celui de l’année prochaine. Ce sont:
Mamadou Saliou DIALLO PV 270452, école d’origine Hadja Namira Diakité,
Mamadou Saliou DIALLO PV 270542, école d’origine Groupe Scolaire Ousmane Camara,
Mamadou Saliou SOW PV 270652, école d’origine GS Ousmane Camara,
Mamadou Saliou DIALLO PV 270552 école d’origine GS Ousmane Camara,
Mamadou Saliou DIALLO école d’origine PV 270572 école d’origine GS Ousmane Camara,
Boubacar SYLLA PV 155951, école d’origine lycee Mouctar Brada Dramé,
Mamadou Saliou DIALLO PV 270532, école d’origine GS Étoiles,
Mamadou Saliou DIALLO PV 270442, école d’origine Hadja Aissata Bah.
Les deux surveillants Oumar Sylla et Mohamed N’Sira Camara ont aussi été renvoyés pour légèreté. Ils ne seront pas associés à la gestion des examens durant les 2 prochaines années.

DPE FARANAH
Le candidat Mamadi Traoré PV 215852 a été pris lui aussi, en flagrant délit de port et d’utilisation du téléphone. Il est éliminé et mis à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête. Il perd cette année mais aussi l’année prochaine.

Le Service de Communication du MEPU-A

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.