Bac unique 2020 : la préfecture de Faranah compte 1756 candidats dont 510 filles

Print Friendly, PDF & Email

Les candidats du baccalauréat unique session 2020 ont, à l’instar de leurs condisciples du pays commencé les épreuves de baccalauréat unique ce mardi, 25 août 2020. Le lancement officiel de ces épreuves a eu lieu au centre collège Niger en présence des autorités éducatives et candidats.

Représentant le gouverneur de la région, le Directeur de cabinet du gouvernorat de Faranah, Mohamed Lamine Keita a, à la faveur de ce lancement martelé : « Je vous demande d’être sereins et ponctuels durant la période d’examen. Chacun pour soi, Dieu pour tous. Ceux qui ont pris l’année scolaire au sérieux ne vont pas avoir de problème sérieux, ils vont s’en sortir. Mais ceux qui ont fait pêle-mêle avec les chaumages, ce sont eux qui auront des problèmes. Je leur demande de ne pas donner la mauvaise chance aux gens qui ont prient l’année scolaire au sérieux. Je vous souhaite tous bonne chance car, la chance est au bout de l’effort. Il faut être sérieux pour que vous puissiez prendre la relève demain. Je demande aux surveillants d’être sérieux, de ne pas organiser la pagaille et de ne pas organiser les fraudes. S’ils le font, celui qui sera pris sera jugé et traduit devant les tribunaux. C’est valable pour les enseignants et les candidats. Bonne chance à tous. »

Pour sa par, l’inspecteur régional de l’éducation de Faranah, Fodéba Kanté a estimé que cet examen de déroulera dans de très bonnes conditions. « Comme vous l’avez constaté, tous les candidats portent des bavettes. Mais ce que je constate, c’est qu’il n’y a pas de kits de lavage des mains. Aucun kit de lavage de main, la DPE doit prendre les dispositions pour envoyer ça. Les candidats, je crois qu’ils sont sereins parce que le BAC est comme toute autre évaluation. J’espère que les enfants en sont conscients. Et comme nous le constatons, malgré que le centre n’est pas clôturée mais il n’y a pas d’envahissement. C’est-à-dire les gens ne tournent pas autour du centre. Tout le monde a pris conscience, les parents et les candidats. Donc, nous estimons que le BAC a bien commencé et il va bien se terminer. Les candidats doivent compter sur leur propre effort, de ne pas s’attendre à une aide extérieure. Cette aide-là ne viendrait pas. Evitez de rentrer dans la salle avec les documents compromettants parce que s’ils sont pris en flagrant délit avec un document compromettant, ils seront immédiatement éliminés. Après, ils vont attendre l’année prochaine. Toutes les consignes disciplinaires pour un examen sont données. Je crois que celui qui voudra réussir son examen va les respecter », dit-il.


A noter que la préfecture de Faranah compte au total 1756 candidats dont 510 filles. Ont répondu présent, 1619 dont 483 filles (EG-FA). Repartie dans 5 centres. Au  niveau du franco-arabe, ils sont au total 33 candidats dont  1 filles et tous ont répondu présent. 

Lanciné Keita Faranah, depuis Faranah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.