Bac unique 2020 : le gouverneur de région Madifing Diané lance les épreuves

Print Friendly, PDF & Email

A l’image des autres villes du pays, les premières épreuves du baccalauréat unique session 2020 ont été lancées ce mardi 26 août 2020. A Labé, c’est le lycée Hoggo-M’bouro sis dans le quartier Mairie qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement, sous la présidence du gouverneur de région Madifing Diané. 

Dans la région administrative de Labé, ils sont au total 2.374 candidats dont 1001 filles à affronter le Bac unique cette année. Particulièrement, la préfecture de Labé compte 1.817 candidats dont 749 filles répartis dans 13 centres. Dans son allocution de circonstance, le gouverneur de la région Madifing Diané dira :

« Je suis animé par des sentiments de réelle satisfaction. Il y a environ 3 mois ces examens paraissaient incertains à cause de cette pandémie de la Covid-19. Voir ces enfants commencer leur examen, c’est un réel motif de satisfaction. Je suis réellement heureux de venir ici présider le lancement des épreuves du baccalauréat. Je demande aux candidats d’être rassurés, d’avoir confiance en eux puisqu’ils sont le présent de la Guinée et je suis sur qu’ils seront l’avenir du pays. »

Prenant la parole, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé a tenu à rappeler certains principes qui régissent l’examen.

« Au niveau régional nous avons 2. 374 candidats dont 1001 filles tous profils confondus. Les dispositions que nous avons eu à prendre, nous avons fait des sensibilisations aux candidats et aux surveillants sur les règlements généraux et par rapport à la pandémie de Covid-19. C’est pourquoi nous avons des kits de lavage de mains devant toutes les salles de classes et les candidats et les surveillants portent des masques. Les téléphones sont interdits dans tous les centres, aucun document ne sera introduit dans la salle. Que ce soit surveillant ou élève, quiconque sera pris dans une tentative de fraude, la personne sera frappée par une sanction. Le surveillant sera suspendu pour 3 ans dans tous les procédures d’examens nationaux », a précisé Bato Donzo.

Poursuivant, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé est revenu sur les statistiques des autres préfectures de sa juridiction.

« A Koubia nous avons 94 candidats dont 22 filles ; à Labé il y a 1. 817 candidats dont 749 filles ; à Mali nous avons 577 candidats dont 208 filles ; à Tougué 65 candidats dont 13 filles ; à Lélouma 22 candidats dont 9 filles. Dans la région nous n’avons qu’un seul centre rural qui est à Doghel Sigon. Et deux centres mixtes », l’IRE de la ville de Karamökö Alpha mö Labé. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.