Bac unique 2020 : plus de 5 mille candidats affrontent les différentes épreuves à Kindia

Print Friendly, PDF & Email

La dernière ligne droite des examens nationaux a débuté ce mardi 25 août 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la préfecture de Kindia située à 135 kilomètres de la capitale Conakry, ils sont au total 5.135 candidats dont 2056 filles qui affrontent le baccalauréat unique dans 13 centres de la commune urbaine.

Comme ce fut pour l’examen d’entrée en 7e année, c’est l’école primaire de Manquépas qui a abrité la cérémonie de lancement des premières épreuves du baccalauréat unique dans la préfecture de Kindia. Le représentant de madame le gouverneur a livré des messages utiles aux futurs étudiants.

« Devant les candidats, j’ai donné des conseils au nom de Madame le gouverneur de la région administrative de Kindia. Apparemment, les enfants sont sereins et rassurés. Je leur ai fait un rappel en disant que nous avons lancé l’examen d’entrée en 7e avec les enfants, il n’y a pas eu de problème. Nous avons aussi lancé le brevet, il n’y a pas eu de problème et même l’examen de sortie pour les écoles techniques et professionnelles, il n’y a pas eu de problème. Donc, il ne faudrait pas que les candidats du Baccalauréat viennent ternir l’image de cette bonne marche qui a débuté près d’un mois dans la région administrative de Kindia », a dit Dr. Doman Traoré, directeur de cabinet de la région administrative de Kindia.

Pour sa part, le délégué national venu au compte de la direction préfectorale de l’éducation de Boké pour superviser le Bac unique session 2020 dans la préfecture de Kindia, s’est adressé aux surveillants. Pour Soriba Yattara, ils doivent être responsables et non complaisants.

« Hier, j’ai tenu une réunion de régulation. J’ai procédé à la lecture du code de conduite régissant les examens nationaux en République de Guinée. Donc les surveillants sont suffisamment avertis. Ils ont un rôle à jouer. Ils doivent être responsables et non être complaisants. Ils sont là, pas pour terroriser les enfants mais pour les mettre dans des conditions de travail les meilleures. Les empêcher de frauder au lieu de chercher à prendre les fraudeurs, pour ne pas donner un impact négatif au déroulement du processus », précise-t-il

A noter que ces 5135 candidats affrontent le baccalauréat à Kindia dans un contexte particulier dû au Coronavirus. Les mesures sanitaires sont visibles dans les écoles visitées.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.