Badra flingue l’autre aile de la NGP : ‘’on dit renouvellement de la classe politique, ils soutiennent un candidat…’’

Print Friendly, PDF & Email

Le mouvement ‘’Nouvelle Génération politique’’ dirigé par le jeune Badra Koné, a tenu dans la soirée de ce dimanche, son assemblée générale devant de nombreux militants venus témoigner leur soutien au vice-maire de la commune de Matam.

Sur les bisbilles au sein de son mouvement, Badra Koné parle de l’instrumentalisation des jeunes.

« Nous sommes dans la période d’auto-proclamation. Aux Etats-Unis on s’autoproclame et partout. Donc, ce n’est pas qu’à la NGP. Ce qui est clair, c’est que la NGP est une structure qui a été mise en place avec un statut et règlement intérieur, ce règlement dit qu’on ne fait pas ces genres de choses. C’est contraire à la règle que nous nous sommes fixée. Nous-mêmes, on était surpris de voir ça. C’est juste extraordinaire. Sur 39 personnes, 7 à 8 qui s’agitent pour demander la paternité d’un mouvement politique qui appartient à des milliers de personnes, je suis impressionné. Mais, ce n’est pas bien grave, la Guinée est ce pays où on instrumentalise facilement les jeunes. Ils ne sont pas en harmonie avec ce qu’on s’est fixés comme objectif », dit-il.

Poursuivant, il dit que ses détracteurs qui ont soutenu le candidat de l’UFDG ont ‘’été incapables d’organiser un seul meeting en faveur de Cellou Dalein Diallo’’.

« On a dit renouvellement de la classe politique, ils ont décidé de soutenir un candidat qui n’était pas un candidat soutenable par l’objectif qu’on s’était fixé. On a dit qu’ils peuvent le faire, mais pas au nom de la NGP. J’ai cru que ces gens allaient tenir, ne serait-ce qu’un seul meeting au nom de la NGP pour soutenir le candidat là, ça n’a pas été. Ils ont été incapables d’organiser un seul meeting même dans une seule famille pour montrer qu’ils peuvent mobiliser pour soutenir Cellou. C’est une désolation. Ils n’ont rien apporté là-bas, et après, c’est de venir chanter que le président fasse un gouvernement d’union nationale », déclare entre autres Badra Koné, président de la NGP.

Dimanche prochain, un nouveau congrès sera organisé pour remplacer les membres qui se sont retirés, selon Badra Koné, de la NGP.

Mohamed Cissé      

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.