Badra Koné, ‘’le général’’ de l’UFR condamné à 3 ans de prison, Elie Kamano prend 1 an dont 6 mois de sursis

Print Friendly, PDF & Email

Le verdict est tombé. Le secrétaire général de la jeunesse de l’Union des forces républicaines (UFR) Badra Koné a été condamné mardi par le tribunal de première instance de Mafanco à 3 ans de prison ferme, assortis de deux ans de sursis. L’artiste et politique Elie Kamano lui écope d’un an de prison dont 6 mois de sursis. Tout comme son co-prévenu Ibrahima Keita. Nous y reviendrons…

Mohamed Cissé, depuis le tribunal de Mafanco

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.