Bafodé Cissé, prévoyant: «je ne vois pas du tout dans mes prévisions la présidentielle se tenir en 2020, mais en 2023»

Il voit tout, il entend tout et il en dit beaucoup pour le bien-être des Guinéens. Cette annonce qui surprend plus d’une personne est de lui. Pas contre Paul ou Pierre, mais juste pour avertir les uns et les autres de ce qui va se réaliser dans un futur proche ou lointain. Il s’agit de Bafodé Cissé se disant prévoyant.
C’est peut-être trop tôt, voire même inimaginable de dire, juste après un an de la deuxième mandature du Pr Alpha Condé, qu’il n’y aurait pas d’élection présidentielle en 2020. Mais pourtant, le prévoyant Bafodé Cissé l’a dit de vive voix, vendredi, 10 février 2017, au cours d’un entretien qu’il a accordé à l’AGP.
Si les gens parlent d’un éventuel troisième mandat, Bafodé Cissé, quant à lui, dit : «Je ne vois pas du tout dans mes prévisions l’élection présidentielle se tenir en 2020, mais trois ans plus tard, soit en décembre 2023».
Le sieur Bafodé Cissé a indiqué sans détour, que «2020 trouvera la Guinée dans un climat politique avec assez de complications, et tous les acteurs politiques seront dans un jeu où personne ne saura ce qu’il faut faire exactement».
M. Cissé se montre précis à cet effet : «Je parle en tant que prévoyant et non en tant qu’homme politique ou encore partisan d’un quelconque leader. Je comprends bien le sens de ce que je dis et ce sont des réalités qu’on ne peut pas contester. Par rapport à mes révélations, je parle des événements qui pourront se produire, s’il n’y a pas de précautions».
Y a-t-il un risque de transfert du pouvoir à l’Armée ou pas ?
Bafodé Cissé : « Je ne parle pas de coup d’Etat, mais des problèmes qui pourraient surgir dans le milieu politique guinéen. Il s’agit bien entendu des problèmes de contradictions majeures qui ne vont pas permettre aux guinéens d’aller aux élections à la date indiquée».
A noter, que le prévoyant Bafodé Cissé, diplômé de son état, est Guinéen d’origine. Il est fils de feu Mohamed Lamine Cissé, grand Imam et saint Waliou de Koundara décédé à l’âge de 115 ans.
Selon lui, il a eu ce don après ses études universitaires à un moment où il ne s’attendait pas à l’acquisition du pouvoir de prévoyance.
Il est actuellement installé à Conakry, précisément au quartier Wanindara non loin des rails. L’homme est consulté chaque jour que Dieu fait par de nombreuses personnes qui ressortent satisfaites, selon, en tout cas, la plupart d’entre elles.
Son ombre de prévoyant ne plane pas que sur la Guinée et ses habitants. Il parle aussi de la sous-région oust africaine, de l’Afrique toute entière et même du monde avec des événements qui ont fini par lui donner raison.

Source: AGP

  1. Diakite 6 ans il y a
    Repondre

    Voila un journaliste infeode aux charlatans. Eviter de faire des propagandes pour un inconnu. Si les choses se passent en 2023 comme il le dit et s’il est est en mesure de dire qui sera le president suite a ces elections, on va commencer a lui donner des considerations.

  2. MAMY MAMY MAMY 6 ans il y a
    Repondre

    Diakhité tu dois avoir raison, mais sachant l’amateurisme des politiques guinéens suis sûre que quelque chose va péter pendant ces périodes
    selon moi l’erreur a déjà été commise quand pour la signature de l’accord politique, ils ont oser ignorer certains partis dont l’influence n’est pas à ignorer.
    Alors imagine l’UFR, Bloc Libéral et autres faire un front en disant qu’ils ne reconnaissent pas l’accord du dialogue politique. qui peut les en vouloir ?
    donc prions que les choses se passent bien mais honnêtement nos politiciens sont des vrais amateurs
    Wassalam

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.