Connect with us

Societé

Bah Oury appelle à ‘’ressusciter la circulation ferroviaire à moindres coûts’’

Alors que le débat sur le prix d’achat de vieux wagons romands -embarqués mardi d’Anvers- à destination de Conakry fait rage sur la toile, Bah Oury, ancien ministre de la réconciliation et fondateur de l’UFDG a appelé sur Twitter à la réhabilitation de la circulation ferroviaire pour contrer les embouteillages dans la capitale.

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    14 août 2019 at 16 h 59 min

    Comment faire ressusciter la circulation ferroviaire à moindres coûts ? Qu’est-ce cela voudrait dire concrètement ? Sommes-nous devenus le dernier pays au monde ?

    Allez chercher partout dans les pays industrialisés, toute la pourriture des épaves et autres déchets industriels pour les embarquer pour la Guinée ? Cela c’est de l’anti-développement, une insulte pour la Nation et ce serait irresponsable de la part du pays de l’accepter.

    Regardez les investissements ferroviaires en cours au Kenya, au Nigeria, au Sénégal, au Maroc, au Niger, au Burkina Faso, et j’en passe.

    La Guinée ne mérite-t-elle pas un minimum de programme d’investissements viable même sur 70 km de la voie ferrée en attendant d’autres opportunités pour la reconstruction du Conakry-Niger ?

    Franchement, je ne comprends pas du tout la décision d’investir sur cette ferraille venue de la Suisse Romande en ce moment. Elle ne servira à strictement rien du tout pour les Finances Publiques et surtout pour la sécurité des voyageurs du rail.

    Terrible pour ce pays, un retour en arrière ahurissant et à couper tout le souffle.

    De mon point de vue, le Gouvernement devrait systématiquement refuser l’entrée au Port de Conakry de cette épave dont l’arrivée sur le territoire Guinéen, ne serait qu’une insulte inacceptable à la dignité de la Nation. C’est aussi simple.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook