Bah Oury révèle : « on reproche à Mamadou Sylla d’avoir un cabinet plus politique que technique »

Print Friendly, PDF & Email

C’est de l’euphémisme de dire que le courant ne passe plus entre le président de la république Alpha Condé et le chef de file de l’opposition, Elhadj Mamadou Sylla.

Lors de son passage hier jeudi, 1er juillet, Bah Oury croit savoir l’origine des bisbilles entre le chef de l’État et le président de l’Union démocratique de Guinée (UDG).

Selon Bah Oury, il serait reproché à Mamadou Sylla d’avoir un cabinet plus politique que technique. Et pis, Alpha Condé croyait que Mamadou Sylla allait être un faire-valoir après être désigné chef de file de l’opposition.

« Le président de la république Alpha Condé doit se rendre compte que l’ancien jeu ne peut plus prospérer. Opposer deux personnes pour le profit, ça doit cesser. Peut-être que Monsieur Alpha Condé croyait que Monsieur Mamadou Sylla allait être pratiquement une personnalité qui serait maniable. Il lui reproche, parce que cela a été dit en off à la Présidence et à l’Assemblée nationale le fait d’avoir dans son cabinet des gens qui soient très politiques. Ils lui disent mais tu aurais pu avoir un cabinet de cinq à six personnes techniques. En d’autres termes, il voulait que le chef de file de l’opposition soit un faire-valoir alors qu’en réalité ce dernier a pris sa mission conformément aux textes de sa mission, c’est-à-dire veiller à mettre en avant les problématiques susceptibles de corriger par la gouvernance et les soumettre au président conformément à sa mission », a révélé Bah Oury.

Le cabinet du chef de l’opposition est composé de plusieurs leaders de partis politiques parlementaires et extraparlementaires dont Bah Oury, le président de l’UDRG.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.