Bah Oury sur la liberté conditionnelle accordée à Ousmane Gaoual Diallo et compagnie : « Un pas pour l’apaisement politique en Guinée »

Print Friendly, PDF & Email

En déplacement en Sierra-Léone, le président de l’UDRG a réagi à la liberté accordée aux responsables de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) détenus à la maison centrale depuis plus de huit mois.
Bah Oury indique que c’est un pas important fait pour l’apaisement politique en Guinée.
« Alors que nous étions à Freetown en Sierra-Léone nous avons appris avec bonheur et espoir la liberté conditionnelle accordée aux dirigeants de l’UFDG , Chérif Bah, Ousmane Gaoual, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah. Un pas important est ainsi fait pour l’apaisement politique en Guinée » a écrit Bah Oury sur sa page facebook.
D’après le communiqué lu à la RTG le vendredi dernier, la liberté conditionnelle accordée à Ousmane Gaoual Diallo et compagnie pour des raisons de santé ne leur permet pas de quitter de quitter la Guinée sauf sous autorisation.
Arrêté au même moment que Cherif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah et Cellou Baldé, le président du mouvement des valeurs communes, Étienne Soropogui reste détenu à la maison centrale.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.