Bah Oury, un opposant incompris et pressé !

Print Friendly, PDF & Email

Bah Amadou Oury ne sait plus où donner de la tête. Pourtant, ‘’c’est cette tête’’ que réclame Jean Bienaimé Haba, président-fondateur de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD) qui l’accuse de “gestion solitaire du parti, de communautarisme et d’égocentrisme”. Moins de cinq ans depuis son retour d’exil en janvier 2016, l’ancien ministre de la réconciliation nationale vit l’un des pires moments de son parcours politique.

Brillant cadre, intelligent et politique incompris pour les uns, non sociable, suffisant et pressé pour les autres, Bah Oury fait face à une fronde qui risque de l’emporter.

Ce remarquable étudiant qui a fait ses belles marques dans les écoles sénégalaises a du mal à se faire une place sur l’échiquier politique guinéen.

Gracié en décembre 2015, trois ans après avoir été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par contumace dans l’affaire de l’attaque de la résidence privée du président Alpha Condé, Bah Oury, virulent opposant au régime de Conakry rentre au pays. Sur le tarmac de l’aéroport de Conakry, l’enfant de Kigna, dans Pita, montre ses muscles et décide de reprendre l’Ufdg, le parti qu’il a fondé. Et pour cause, le banquier reproche à Cellou Dalein Diallo et autres de l’avoir abandonné à un moment où il avait réellement besoin de leurs soutiens. Sans trop attendre, le groupe de Cellou l’exclut du parti le 5 février 2016, le soupçonnant d’être un ‘’instrument du pouvoir’’. C’était sans compter avec l’engagement de Bah Oury à ne pas se laisser marcher dessus. Un combat sans merci s’engage entre frères ennemis.

Dans cette lutte acharnée pour le contrôle du principal parti de l’opposition, Bah Oury est violenté et échappe de justesse au pire au siège de l’UFDG. Le journaliste de Guinée7 Mohamed Koula Diallo y perd la vie le 6 février après avoir reçu une balle dans la poitrine. ‘’C’est moi qui était visé. Mohamed Koula est tombé parce qu’il était sur la trajectoire de la balle qui m’était destinée », disait-il dans la presse. Le discours change. Le farouche opposant d’Alpha Condé adoucit ses propos et se rapproche -dans les discours- du pouvoir à qui il tresse des lauriers. Il prône une opposition constructive et ne rate pas l’occasion de pourfendre Cellou Dalein Diallo et proches.

A la barre, lors du procès de Koula, Bah Oury assène : « des déclarations faites à la presse par Ousmane Gaoual Diallo et Amadou Diouldé, consignées dans le dossier, prouvent que l’action a été préméditée. Il était question de me tendre un guet-apens ».

Début donc d’une nouvelle aventure pour ce jeune leader qui a été à l’avant-garde du multipartisme en Guinée. En juin 2016, Bah Oury est nommé par le chef de l’Etat membre du comité de réflexion sur l’éducation. Un poste qu’il quittera aussitôt. Combattant infatigable, Bah Oury crée le mouvement ”Le Renouveau” qui se présente aux élections communales et communautaires.

Après des luttes infructueuses pour récupérer son parti, Bah lâche du lest. Il annonce qu’il range ses armes contre l’UFDG et se choisit un nouveau chemin. En septembre 2019, il est porté à la tête d’un jeune parti dénommé UDD de Jean Bienaimé Haba et le fait adhérer à la Convergence de l’opposition démocratique (COD) pilotée par Sidya Touré. Des mois après, il quitte cette coalition et adhère au Cercle des Acteurs pour la République (CAR) en octobre 2019. Il y sera exclu finalement. M. Bah pose ses valises au Front national pour la défense de la constitution (FNDC) et affiche son opposition à l’adoption d’une nouvelle Constitution et à un 3è mandat pour le président Alpha Condé.

Pour des observateurs avertis, Bah Oury n’aurait jamais dû se démarquer très tôt du pouvoir avant d’avoir sa propre formation politique. C’est la faute politique qu’il n’aurait jamais dû commettre, renchérit un de ses proches.

Plus que jamais, Bah Oury, lâché par l’UDD, indésirable à l’UFDG, joue une carte difficile après avoir perdu la confiance du pouvoir. Saura-t-il rebondir ?

Mamadou Savané

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!