Connect with us

A la Une

Baïdy sur le ring contre l’interdiction du concours Miss Guinée: « nos filles qui ont défilé ce jour ne sont ni des putes ni des soumises »

Après l’interdiction du concours de beauté miss Guinée par le ministre de la Culture Siaka Barry, les débats sont fusent de partout. Si beaucoup ont salué cette décision, d’autres par contre ne l’approuvent pas. Le député uninominal de l’UFR de Kaloum, l’honorable Baïdy Aribot en est un. Il a qualifié mercredi cette décision du ministre de la Culture de » mauvaise ».
Pour lui, la décision du ministre en charge de la culture n’est pas bonne. « Pour moi, c’est une mauvaise appréciation de la chose et c’est une mauvaise décision. La dignité d’un peuple ou la dignité d’une femme n’est pas un problème de mise en exergue de son corps. Moi je dis oui à la liberté , je dis oui à la beauté féminine, mais des injecteurs de confiance et de morale doivent savoir que les femmes peuvent vraiment défiler en tenue traditionnelle, en des tenues modernes et aussi en des tenues qui ne mettent pas toute leur nudité dehors dans un concours de beauté. Ce concours existe dans notre pays depuis 1987. Alors, la tradition aujourd’hui exige que les choses pareilles ne corroborent pas avec l’idée qu’on se fait d’une République ».
Et d’ajouter : « je pense que si le gouvernement veut protéger la dignité d’une femme, on doit se battre à ce que ces femmes ne meurent plus en donnant la vie dans des hôpitaux, puissent avoir du boulot pour qu’elles quittent dans la rue, puissent être dans leurs foyers pour s’occuper de leurs enfants et trouver les moyens nécessaires pour subvenir aux besoins de leur familles en aidant leur maris pour le meilleur et pour le pire, et surtout éviter qu’elles soient violentées et violées par des hommes sans que ces auteurs ne soient arrêtés pour être punis ».
Parlant des images des miss en tenues indécentes qui ont affolé la toile, l’ex-ministre des sports d’indiquer: « se rabattre sur des photos de facebook pour interdire un concours qui donne la chance et l’opportunité à des milliers de jeunes filles de notre pays pour trouver un environnement qui peut leur permettre de relancer leur vie à travers les activités qui peuvent leur rapportées beaucoup de choses. Pour moi, c’est une erreur et c’est une mauvaise décision. Je peux comprendre qu’on puisse rappeler aux organisateurs certaines façons de faire, mais interdire cela parce que ça porte atteinte à l’image de la femme, c’est archaïque et c’est une décision inopportune ».
« J’aime bien Siaka Barry, son patriotisme, sa façon de défendre la culture guinéenne. Mais honnêtement pour une fois, il ne faut pas qu’on le fasse descendre dans des débats qui n’honorent pas la république. On est dans une république qui se résume par des lois, des règles, des institutions. On n’est pas dans un état islamique, on n’est dans un état laïc où toutes les composantes comptent dans les prises de décisions. Je pense qu’on reviendra sur cela pour en discuter plus simplement. Nos filles qui ont défilé ce jour là monsieur le ministre ne sont ni des putes ni des Soumises. Méfiez -vous des injecteurs de confiance et de morale qui pensent que la Guinée n’est pas une République », peste-il.

Par Elisa Camara

+224654957322

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Kaba Laye

    15 février 2017 at 19 h 08 min

    toi tu es dépassé. si voir des jeunes filles défiler en maillot de bain est un scandale pour toi et t’excite à ce point je me demande si tu vas assister au spectacle des BIG MAMA si tu ne vas sauter sur une d’entre elles!!! mdrrr

  2. Ma culture

    15 février 2017 at 22 h 22 min

    Monsieur le ministre prière de ne pas répondre à cette sortie. Comment ce dernier parler de l’islam dans cette situation.
    On parle de culture non l’islam. La Guinée à ses valeur ancestrales.

  3. pecos

    15 février 2017 at 22 h 46 min

    Regardez-moi ces hypocrites. Les strings, les mini-jupes, les collants que vos soeurs et vos filles portent où on voit même leurs parties intimes devant vous à la maison ne vous choquent pas.Les travailleuses de sexe (assistantes sociales) que vous avez l’habitude de solliciter en Guinée ne vous dérangent pas du tout et c’est seulement le bikini des Miss qui font la promotion de la culture guinéenne qui vous choque.

  4. Macka kaba

    15 février 2017 at 23 h 55 min

    Merci l’honorable député , c vraiment grave l’interdiction de l’élection miss en Guinee par le ministre. S’ il doit interdire c plutôt la prostitution dans nos villes que l’élection miss qui contribue a promotion de la beauté e de la culture guinéenne. La Guinée doit aller de l’avant e non en arrière.

  5. aboubacar KOMARA

    16 février 2017 at 0 h 01 min

    Mr. baïdy this your though is crazy , as senator you should talk matron person. even those I don’t known your religion but even a pagans can’t back this your idea sir

  6. Condé Aminata yonfila

    16 février 2017 at 8 h 57 min

    C’est pas notre culture de montrer sa nuidité. C’est même très vilain de voir ces corps de ses filles dehors. Les organisateurs ont mal fait, au lieu de les mettre nu comme chez les blancs la Guinée a une culture il fallait choisir les petits pagnes .

  7. Shuaib

    16 février 2017 at 14 h 04 min

    Comme vous l’avez dit, c’est la République de Guinée. La population est religieuse ou non religieuse? La République de Guinée est 99% des personnes de religion. Voici un peuple de pays musulman qui se soumet à la Volonté de Dieu alors dans ce cas nous devons nous respecter en nous comportons comme un être humain

  8. Guba

    16 février 2017 at 15 h 32 min

    Dite a M Baidy, des dire a sa fille de faire partie de s’ces genre d’événements, où s’il voyait sa fille dans une boîte défilé comme sa, s’il aurait les mot pour défendre sa fille. Aucun parent conscient, n’acceptera de voir sa fille défilé pour satisfaire le fantasme des vieux corbo

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook