Bamako : la jeunesse de la communauté guinéenne chez l’ambassadeur pour un spécial Salimafo

Print Friendly, PDF & Email

Venue en nombre restreint pour formuler la traditionnelle salutation de l’Aïd-el-fitr chez la première autorité guinéenne au Mali, la jeunesse de la communauté guinéenne a été reçue par l’ambassadeur, à sa résidence privée de Madinada Koura, ce dimanche 24 mai 2020 à 16h, jour de fête. Dans son allocution de circonstance, la jeunesse a réitéré toute sa disponibilité et son engagement à l’ambassadeur Général Fodé Kéita.

Le porte-parole de la jeunesse, Sékou Bérété a pris la parole au nom de ses pairs en ces termes : « Excellence, comme la tradition le veut chez nous, en cette période de l’Aïd Moubarak, nous, réunis aujourd’hui chez vous pour formuler la traditionnelle salutation de cette fête. Nous, jeunesse de la communauté guinéenne, nous sommes venus vous saluer. Que Dieu vous garde longtemps auprès de nous. Que Dieu vous paie de ce que vous faites pour les Guinéens ici. » Amen !

Après ces prières et bénédictions, l’ambassadeur Général Fodé Kéita a pris la parole et encensé son consul général.

« Je vous remercie d’être venus, je vous suis depuis que je suis venu. Vous faîtes un très bon boulot dans la consolidation de la paix entre les Guinéens ici. Je remercie particulièrement Namory Magassouba, le consul général. Il apprend très vite avec sa nouvelle fonction. Il a fait un très bon travail dans ces deux jours-là. Surtout après le tragique accident qui a coûté la vie à vingt-trois de nos compatriotes juste à la veille de la fête. Nous demandons Dieu de leur accorder son paradis. Vous avez fait de moi un diplomate, vous savez nous, on n’est pas habitué à ce genre de poste, mais depuis que je suis venu, vous avez montré votre dévouement et détermination pour la réussite de cette noble mission. Quant au consul Namory Magassouba, il est très intelligent. Je comprends qu’il est aimé, mais aussi il est toujours à vos côtés. Je salue son courage et je prie, que Dieu fasse qu’il soit un jour ambassadeur. Nous prions aussi pour la mémoire de tous les Guinéens décédés à cause de cette sale maladie. Que Dieu nous épargne de cette maladie le plus rapidement possible et que la paix règne en Guinée. Je vous remercie. » a-t-il conclu.

Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali)

+22391895637

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.