Bamako : l’ambassade de Guinée au Mali, la honte !

Print Friendly, PDF & Email

De notre correspondant à Bamako- Si le rôle de l’ambassade est essentiellement d’ordre diplomatique, sa mission a trait aux négociations entre les gouvernements. Elle a donc une fonction de représentation de son gouvernement auprès des autorités du pays où elle se trouve. Notre ambassade nous fait la honte ici au Mali par sa physionomie et son effectif très réduit.

Il est vrai que la Guinée et le Mali sont deux poumons dans un même corps. Le Mali tout de même regorge l’une des plus fortes communautés sur son sol, celle guinéenne. L’ambassade de la République de Guinée au Mali est plénipotentiaire. Elle couvre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, avec plus d’un million de Guinéens crédités d’une ambassade qui ne compte que quelques personnes. Dans le bâtiment, on trouve un bureau de l’ambassadeur, un élément pour son conseiller, un secrétaire et un comptable pour une population d’un million et couvrant trois pays. Ce bâtiment de R+1 est relégué au fond d’un couloir dans le quartier Mayambougou. 

Un bâtiment sans salle de réunion, ni de salon d’honneur pour les visiteurs 

Pas de sécurité, même pour ce représentant du chef de l’Etat quand on sait que la Guinée n’est pas à l’abri de la menace terroriste devenue un fléau mondial. Même si la Guinée peut se défendre contre une attaque terroriste, tel n’est pas le cas ici au Mali, car son ambassade semble être une cabane où il n’y a aucun dispositif sécuritaire alors que nous vivons dans un pays d’insécurité et de menace. Il est temps que le gouvernement guinéen à travers son Ministère des Affaires étrangères revoie sa copie concernant la sécurité de notre ambassadeur ou notre ambassade. 

Une ambassade qui n’a pas de véhicule avec un effectif de cinq personnes alors que le gouvernement crie à la pléthore dans les ambassades. La question qu’on se pose est de savoir qui crée les postes fictifs au département de la diplomatie guinéenne en faisant croire qu’il y a la pléthore dans nos ambassades alors que celle se trouvant au Mali ne compte que cinq personnes ? Où va l’argent des autres postes non créés ? 

Si une ambassade occupe également une fonction informative : le personnel diplomatique rapporte à son gouvernement l’actualité du pays de résidence dans tous les domaines. Tel n’est pas le cas de chez nous, car dans les autres ambassades on y voit le bureau d’une cellule communication composée des journalistes pour donner plus d’information à l’ambassadeur de la situation du pays hôte. Mêmes les pays à faible revenu comme le Niger, la Mauritanie ou le Burkina Faso ont une ambassade de qualité avec des postes permettant de faciliter les travaux. Comme l’ambassade du Niger par exemple où on trouve un bâtiment dans un quartier sécurisé, on y trouve le bureau de l’ambassade, le premier conseiller, le deuxième conseiller, le premier secrétaire, deuxième secrétaire et le secrétariat central. Il y a même de ces sections qui disposent de bureaux. On se demande pourquoi l’Etat abandonne l’ambassade de la Guinée au Mali alors que ce pays voisin est Etat stratégique dans la diplomatie guinéenne.  

Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali)

+223 91895637 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!