Bamako : un jeune guinéen imbattable dans la couture pour hommes et femmes

Print Friendly, PDF & Email

“Je travaille pour être à mon meilleur niveau dans ce métier, être toujours plus fort que les autres”. Ces mots sont du jeune Guinéen du nom de Ladji Kourouma, un styliste modéliste installé à Bamako dans le quartier Lafiabougou.  Né à Dinguiraye, en Haute Guinée en 1990, ce jeune styliste fait preuve de génie dans ce métier.

Ce jeune styliste modéliste est un créateur de mode notamment la couture dame en bazin et textile. Pour lui, ce métier consiste à imaginer, dessiner ou créer des modèles qui composeront les collections de toute une inspiration. Ladji a une responsabilité de développer une gamme complète de produits textiles, en correspondance avec le plan de collection et image d’une marque. Ce jeune styliste modéliste travaille avec plusieurs vendeuses et vendeurs de bazin de la Guinée et de l’Europe. Il est le styliste modéliste aussi pour plusieurs femmes leaders politiques du Mali et de la Guinée.

Dans son atelier, Ladji travaille avec plusieurs jeunes filles et garçons avec huit machines dont deux pour la broderie.

Mediaguinee : Bonjour, Ladji 

Ladji : Bonjour

Mediaguinee : Alors vous êtes Guinéen, dîtes-nous depuis quand vous exercez ce métier ? 

Ladji : Oui, je suis Guinéen, natif de Dinguiraye, j’ai commencé ce métier avec mon père depuis que je faisais l’école primaire. Après j’ai abandonné le métier pour la Croix-Rouge comme volontaire, mais le destin m’a conduit ici à Bamako.

Mediaguinee : Pourquoi êtes-vous venu à Bamako ? 

J’étais venu tout en espérant d’aller en Europe, faire l’immigration irrégulière comme les autres le font. Je compte travailler un peu comme je sais faire, donc si je gagne quelques sommes ici je peux aller en Europe.

Mediaguinee : Qu’est ce qui a fait que vous n’êtes plus parti de Bamako ? 

Ladji : Rire ! Je travaillais pour un Guinéen ici, dans son atelier, les gens tombaient amoureux de ma coupe, ils me disaient chaque fois que je suis plus fort que les autres, donc j’ai vu que j’utilise mon talent ici sans risquer ma vie sur la route de l’enfer.

Mediaguinee : Pourquoi êtes-vous tant sollicité par l’extérieur et les femmes leaders politiques

Ladji : J’ai dit que c’est mon talent. Au début, ce n’était pas facile pour moi d’ouvrir un atelier parce que je suis Guinéen et je ne connais personne, mais aujourd’hui je suis trop pris par le travail. Les gens font la commande, de la Guinée, en Europe. C’est pourquoi je travaille pour être à mon meilleur niveau dans ce métier, être toujours plus fort que les autres, c’est ça ma force.

Mediaguinee : Comment gérez-vous vos clients de la Guinée et de l’Europe ? 

Ladji : Rire ! Ce n’est pas difficile, ils m’envoient l’argent et leurs modèles de choix, je fais le travail, j’envoie les colis à leurs adresses. Ce n’est pas facile mais j’ai une équipe qui travaille très bien.

Mediaguinee : Quelle genre de couture faites-vous ? 

Ladji : Tout, je fais les coutures simples, hommes et femmes, les broderies, hommes et femmes

Mediaguinee : Merci Ladji. 

Ladji : Je vous remercie

Propos recueillis par Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali) 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!