Banankoro : l’exhumatiom d’un corps inquiète l’autorité

Print Friendly, PDF & Email

Située à 36 km de la préfecture de Kérouané, la sous-préfecture de Banankoro s’est réveillée dans la torpeur, jamais arrivée dans la localité. La plus grande sous-préfecture de Guinée avec ses 150 mosquées et à 99% sunnite a connu un phénomène rare : l’exhumatiom d’un corps dans un cimetière situé dans le quartier (kanifara). Cette pratique a connu la mobilisation du sous-préfet commandant Franc Mara, du Maire Malon Diawara ainsi que les autorités de la police et gendarmerie afin de trouver le coupable de cet acte. Cette première enquête a abouti au soupçon d’un homme qui serait en fuite.

Selon des autorités, les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur le coupable de cette profanation.

Moussa Oulen Traoré 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.