Basket-ball: Accusé de détournement de plus d’un milliard et de vente de visas, le Président de la FGBB menace de porter plainte contre les instigateurs

Print Friendly, PDF & Email

Accusé d’avoir détourné un (01) milliard 200 millions de francs guinéens destinés au fonctionnement de la Fédération Guinéenne de Basket-ball et de vente de visas, Le Président de la Fédération Guinéenne de Basket-ball, Sakoba Keïta qui avait à ses côtés le Secrétaire Général, Oumar Sampil, et du Directeur du Service Marketing, Moussa Camara étaient face à la presse ce Mercredi 18 mai 2022, dans un réceptif hôtelier de Conakry, pour apporter un droit de réponse sur les accusations formulées par l’autre camp de la fédération guinéenne de basket-ball, dirigé par Amadou Camara.

À en croire les conférenciers, ce prétendu financement par les sociétés partenaires et la FIBA qui serait détourné n’existe pas. Généralement dit-il, ces sociétés assistent la fédération en bien d’équipements composés de maillots, de paires de chaussures, des costumes et d’autres équipements en biens et services. Et plus loin, ils ont fait savoir que les documents dont on parle sont “des documents ramassés” parce qu’ils ne touchent pas l’argent en espèce et jusqu’à présent, ils ont beaucoup d’équipements en réserve. Ce qui fait de la Guinée selon lui parmi les fédérations les mieux chaussées en Afrique.

Parlant de visas vendus par la fédération Sakoba Keïta demande de se méfier des rumeurs « Si j’avais ce circuit de Visa là, j’allais avoir beaucoup de gens qui sont intéressés. Tout ce qui est rumeur, on s’en méfie beaucoup à la fédération et même moi je suis curieux. J’aimerai bien qu’on porte plainte pour ce problème de visas parce qu’il est totalement important qu’on démantèle ce réseau »

Poursuivant, le Président de la Fédération Guinéenne de Basket-ball, Sakoba Keïta promet de trimballer les instigateurs de ces informations devant les juridictions « On va même porter plainte parce que ce sont des accusations graves. Des dirigeants sportifs ne doivent jamais s’adonner à ce genre de jeu. C’est tellement vicieux et pervers ce que les gens font », indique le président Sakoba Keïta

À en croire les conférenciers, jusqu’à présent, ils n’ont pas de subvention pouvant les permettre aujourd’hui de résister mais avec l’accompagnement des partenaires, ils ont pu faire des progrès « C’est un choix que nous avons fait pour développer le Basket-ball Guinéen. Le premier mandat a servi pour mettre le championnat en route et nous avons réussi avec l’animation et autres. Ensuite, nous sommes allés à la conquête de l’Afrique et je pense que c’est un essai qui devient un coup de chapeau et la Guinée a réussi sur tous les tableaux »

L’équipe de Sakoba Keïta a finalement remis un document à la presse sur lequel on retrouve 11 ordres de mission signés et validés mais au-delà de ça dit-il, il y a d’autres missions qui ne figurent pas parmi ces 11 parce que tout simplement, ils n’ont pas reçu des ordres de mission avant de prendre part à ces différents rendez-vous et ils les supportent eux même à 100%

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.