Bataille autour de la délégation spéciale de N’Zérékoré : qui pour diriger la commune de Zaly ?

N’Zérékoré, plus grande agglomération du sud de la Guinée, est sans maire depuis la dissolution en novembre dernier du conseil communal par le Président de la transition. Au moment où la désignation du président de la délégation spéciale ne devrait pas tarder, Mediaguinée s’intéresse aux candidats et potentiels candidats à la succession de Moriba Albert DELAMOU. Qui pour diriger la commune urbaine de N’Zérékoré ? Ville cosmopolitique, N’Zérékoré, située au carrefour du Liberia et de la Côte d’Ivoire, est aussi qualifiée de poudrière en raison des tensions intercommunautaires qui y sont récurrentes. Il s’agit donc d’une ville dont le choix de son maire devrait tenir compte de plusieurs paramètres. Pour l’instant, trois hommes et une femme se proposent pour relever le défi de la paix et du développement socioéconomique à N’Zérékoré. Il s’agit de l’ancien maire et membre de l’UFR Cécé LOUA, de l’ancien membre du conseil communal dissout Fassou GOUMOU, de l’acteur de la société civile Mathieu MANAMOU et de la femme d’affaires Mariame KOUROUMA.

Certains n’ont pas clairement exprimé leur candidature. Mais les rumeurs persistent autour d’eux. C’est le cas de l’ancien maire Cécé LOUA. En coulisse, l’homme de l’UFR et du FNDC dissout chercherait à reconquérir la commune après plusieurs autres tentatives (sans succès) par le passé.

L’autre candidat s’appelle Fassou GOUMOU. Il n’est pas non plus un inconnu des N’Zérékorékas. Il avait appartenu au conseil dissout, même s’il avait démissionné pour adhérer le FNDC après une brouille avec le parti présidentiel d’alors.  Sauf que pour ses détracteurs, cet homme d’affaires reste un ancien dignitaire.

La société civile entend aussi tenter sa chance à travers Mathieu MANAMOU, président préfectoral des Organisations de la société civile de Guinée.

L’une femme parmi tous ses prétendants est la femme d’affaires Mariame Kourouma. Connue sous le surnom de « Maman des enfants » semble être bien partie pour remplacer l’ex-maire Moriba Albert Delamou. Comptable de formation, cette femme d’affaires a su se faire aduler par la population, notamment la jeunesse, en raison notamment de ses actions dans le domaine de la culture, du tourisme et de l’hôtellerie. Propriétaire du complexe culturel Weatone, Mariame Kourouma est aussi connue pour son humanisme à l’endroit des couches vulnérables.

Côté administratif, Mariame Kourouma n’est pas une bleue. Elle a longtemps servi la commune comme secrétaire particulière de l’ancien maire Cécé Loua. En tout cas, elle se présente comme « une nouvelle à essayer » face à des concurrents qui ont déjà un passé connu des habitants de Zaly. Par ailleurs, elle a l’avantage de la candidature féminine.   

Quoi qu’il en soit, les dés sont jetés et la bataille semble ride dans les couloirs. Mais la décision finale ne reviendra qu’au ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

TD

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.