BEPC à Labé : plus de 6 mille candidats affrontent les épreuves

Print Friendly, PDF & Email

A l’instar des autres villes du pays, les épreuves du brevet d’étude du premier cycle (BEPC) ont été lancées ce lundi 26 juillet 2021, dans la région administrative de Labé. C’est le centre de Yacine Diallo, dans le quartier Kouroula 1 qui a servi de cadre au lancement officiel des épreuves.

Selon l’inspecteur régional de l’éducation de Labé, ils sont au total 6 mille 546 candidats tout profil confondu dont 3 mille 407 filles répartis dans 26 centres qui affrontent ces épreuves dans sa juridiction.                         

« La région de Labé, tout profil confondu a présenté 6 mille 546 candidats dont  3 mille 407 filles, repartis dans 26 centres. Parmi ces candidas, nous avons 229 candidats en franco-arabe dont 118 filles et ces élèves de franco-arabe sont repartis dans 6 centres », affirme Bato Donzo.

De son côté, la Directrice préfectorale de l’éducation de Labé,  est revenu sur le cas spécifique de la préfecture. « Au niveau de la préfecture de Labé, nous avons 4 mille 67 candidats dont 2 mille 281 filles repartis en 9 centres. Nous sommes ici au centre de Yacine Diallo, où le lancement officiel a été fait sous la présidence du député uninominal de Labé », affirme Hadja Aïssatou Diouldé Diallo.

Président le lancement des épreuves, le député uninominal de Labé n’a pas manqué de lancer un appel à l’endroit des candidats tout en précisant que dans cet examen national, les compétiteurs de Labé, ont la responsabilité de défendeur leur ville dignement.

« Je vous rappelle que le brevet est un examen national. Donc l’évaluation est individuelle et non collective. Chacun de vous n’a qu’à compter sur son propre effort, c’est le travail individuel qui paye. Tous vos parents, les autorités à tous les niveaux ne comptent sur vous et ne misent que sur vous. Vous avez la lourde responsabilité de défendre  notre région. Ainsi, c’est sur ces mots que je déclare solennellement le lancement des sujets du brevet d’étude du premier cycle dans la région de Labé », dira entre autre, l’honorable Thierno Aliou Mosquée Diallo.

A en croire Bato Donzo, toutes les dispositions ont été prises pour éviter les cas de fraude enregistrés lors du Baccalauréat.

« A partir du baccalauréat, nous avons tiré des leçons pour éviter les fraudes dans la région. Si au Bac nous avons connu 5 cas de fraude et nous avons vu comment ces cas de fraude ont été enregistrés et comment ces élèves ont fait pour introduire les téléphones et documents dans les salles. Ces méthodes sont déjà diffusées dans tous les centres pour que des dispositions soient prises pour que ces cas de fraude ne se répètent pas. L’année n’a pas connue de perturbation dans son déroulement. Donc nous sommes optimistes qu’on aura de bons résultats », espère l’inspecteur régional de l’éducation de Labé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.