Bernard Madoff, ancien financier et plus grand escroc de l’Histoire, est mort

Print Friendly, PDF & Email

L'ancien financier Bernie Madoff photographié en 2009.

Condamné pour avoir mis au point la plus grande escroquerie financière pyramidale jamais découverte, Bernard Madoff est mort mercredi à 82 ans dans le pénitencier fédéral américain où il purgeait une peine de 150 ans de prison.

L’auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, à hauteur de 64,8 milliards de dollars (54,2 milliards d’euros au cours actuel), est mort à 82 ans dans le pénitencier de Caroline du Nord où il purgeait une peine de 150 ans de prison, ont rapporté mercredi 14 avril plusieurs médias américains. Bernard Madoff souffrait depuis plusieurs années de diverses affections, notamment rénales.

Condamné en 2009, l’ex-financier véreux avait fait reparler de lui en 2017, lorsqu’il s’était adonné en prison au trafic de chocolat en poudre. Achetant tous les produits de la marque Swiss Miss à l’intendant de la prison, il les revendait plus cher dans la cour de la prison, faisant en sorte qu’il faille absolument passer par lui pour en avoir au sein du pénitencier américain.

Quelque 16 000 victimes

L’affaire portant son nom avait commencé le 11 décembre 2008 avec son arrestation. Bernard Madoff venait d’avouer à ses fils avoir monté une gigantesque escroquerie depuis la fin des années 1970 et avoir spolié des milliers d’investisseurs qui lui avaient confié leur argent.

L’ancien roi de Wall Street et ancien président du conseil d’administration de la bourse électronique, le Nasdaq, avait reçu quelque 13 milliards de dollars, un portefeuille qu’il a avoué n’avoir jamais investi alors qu’il assurait à ses clients des retours supérieurs à 1 % par mois.

La fraude pyramidale – “à la Ponzi” – de cette figure de la finance new-yorkaise consistait à piocher dans les finances de ses nouveaux clients pour rétribuer ou rembourser des investisseurs plus anciens.

Au total, quelque 16 000 victimes ont perdu plusieurs dizaines de milliards de dollars confiés au financier américain. Certaines personnes ont été totalement ruinées.

Un avant et un après-Madoff dans la finance américaine

L’affaire avait mis au jour des failles dans les mécanismes de surveillance de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme des marchés américains, accusée d’avoir bâclé des enquêtes, par incompétence ou négligence, malgré des signaux d’alerte répétés et des plaintes dès les années 1990. Les systèmes de surveillance ont fini par être améliorés après le scandale provoqué par l’affaire.

Selon Bernard Madoff, la fraude avait débuté au début des années 1990 mais certaines victimes et l’accusation lors du procès ont affirmé qu’elle avait démarré bien plus tôt.

Les sommes détournées permettaient à Bernard Madoff et à sa femme de mener grand train puisqu’ils possédaient un “penthouse” à Manhattan, une villa en France, plusieurs yachts et des voitures de luxe, leur fortune étant estimée au total à 825 millions de dollars.

Avec AFP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.