Connect with us

Societé

Bitumage du tronçon Siguiri-Kintinia : ‘’Alpha Condé vient à Bouré comme sauveur des enfants’’ (Elhadj Aliou Guissé, sous-préfet)

Lancés au mois de décembre 2018, les travaux de bitumage sur le tronçon Siguiri-Kintinia avancent à grand pas. C’est le constat qui révèle de la visite de terrain que le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité a effectué ce vendredi sur ledit tronçon en présence de toutes les autorités locales.

Au terme de cette visite, le sous-préfet de Kintinia, Elhadj Aliou Guissé a bien voulu donner quelques informations historiques relatives à ce tronçon. Lisez !

‘’Cette route est la porte d’entrée de la colonisation en Haute Guinée’’

« Cet acte que Monsieur le Président de la République, Pr Alpha Condé est en train de poser par rapport au bitumage de la route Siguiri-Kintinia long de 35 km, cet acte, dis-je est une portée hautement significative. Cette route est à la fois historique et économique. Historique, parce que c’est la porte d’entrée de la colonisation en Haute Guinée.

‘’Samory Touré, lorsqu’il a été trahi à partir de N’Guélémou, c’est par cette route que les blancs l’ont amené au Gabon’’

Les blancs sont partis du Mali qu’on appelait à l’époque Soudan français. Et les blancs, pour s’implanter, ont commencé par construire des forts. Et à chaque 150 kilomètres, les forts étaient construits pour se maintenir et pour conquérir les pays de l’Afrique de l’ouest. C’est ainsi que le fort a été construit à Kita, de Kita à Niagassola, de Niagassola, ils sont venus à Siguiri et c’est par cette route qu’ils sont rentrés. C’est pourquoi je dis au prima-bord que c’est une route historique. Et c’est par cette même route que Samory Touré, lorsqu’il a été trahi à partir de N’Guélémou, c’est par cette route que les blancs l’ont amené au Gabon.

‘’Dans ces derniers temps aussi, cette route était appelée route de la mort’’

Donc, c’est une route historique. Une route économique aussi parce que depuis le Manden médiéval, on exploite l’or à Bouré. Et tout le monde se rappelle du célèbre pèlerinage de Kankou Moussa à la Mecque. Lorsqu’il a chargé des chameaux, des dromadaires et des chevaux d’or, on a dit qu’il est le Prince le plus riche et c’est par cette route qu’il est passé. Mais dans ces derniers temps aussi, cette route était appelée route de la mort. Parce que quand la SAG a été implantée, le trafic a été très intense.

‘’Alpha Condé vient à Bouré comme sauveur des enfants qui pratiquent cette route nuit et jour’’

Nous avons sur le long de cette route, cinq sous-préfectures à savoir Kintinia, Maleya, Siguirini, Franwalia et Nabou et derrière se trouve Dinguiraye. En période hivernale, la circulation est impossible à cause de la boue, en saison sèche, c’est aussi impossible à cause de la poussière. Cette route a connue beaucoup de morts. Imaginez, on a fait 60 ans de colonisation et on n’a pas pu bitumer cette route-là. Evidemment, il y avait des cantonniers avant. Lors de la première républicaine, ils faisaient des entretiens mais c’étaient des entretiens timides parce qu’il n’y avait de fonds. Après, il n’y a pas eu d’autres actions sur cette route et c’est ce que le que Alpha a  vue et c’est ce que la population a dit. Alpha Condé vient à Bouré comme sauveur des enfants qui pratiquent cette route nuit et jour. C’est pourquoi j’ai dit que c’est un acte hautement significatif. C’est sûr et certain que c’est toute une population qui est sauvée à travers le bitumage de cette route. »

Propos recueillis par Yousouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook