Blaise Goumou à la barre : « je suis frustré, je suis déçu..»

Après le capitaine Moussa Dadis Camara, le gendarme Blaise Goumou comparait devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’appel de Conakry pour livrer sa part de vérité dans les évènements du 28 septembre 2009.

A la barre, Blaise Goumou dit ne pas reconnaitre les faits pour lesquels il est poursuivi. Il souligne que sa défense sera axée sur quatre points.

« Merci monsieur le président, merci honorables accesseurs de m’avoir donné la parole ce jour, à l’effet de donner ma part de vérité dans cette affaire relative aux évènements du 28 septembre 2009 survenus au stade du même nom (…). Je suis frustré, je suis déçu. Je ne m’attendais pas être dans cette situation aujourd’hui (…). Monsieur le président, depuis le 28 septembre 2022, je suis installé dans le box des accusés. J’ai beaucoup entendu, j’ai beaucoup vu, j’ai beaucoup compris. Ce qui m’amène d’ailleurs monsieur le président à articuler mes moyens de défense autour de quatre points : le premier point, je parlerai de moi, je parlerai de la personnalité, je parlerai de mon parcours académique, militaire. Je ne le fais pour me lancer des fleurs mais, je le ferai parce que j’ai vu qu’il y a eu des propos de nature à désorienter votre tribunal mais, ça ne marchera pas. Je serai très très clair pour vous tous les détails qu’il faut. (…) s’il y a eu des évènements graves de nature à aller dans l’organisation d’un procès pénal, c’est parce que quelque part, il y a d’autres militaires qui n’ont pas su respecter la déontologie et l’éthique qui régissent le fonctionnement de leurs corps. Deuxième point, j’essaierai de prendre le contrepied de toutes les contre-vérités qui ont été articulé autour de ma personne par le colonel Toumba lors de son passage par votre tribunal Monsieur le président. Troisième point, je parlerai des évènements du 28 septembre. C’est que j’ai pu faire. Quatrième point et le dernier, j’apporterai des discussions sur les infractions à me reprocher qui sont contenues dans l’ordonnance de renvoi qui saisit votre auguste tribunal Monsieur le président », a déclaré Blaise Goumou, à la barre.

L’officier Blaise Goumou est actuellement à la barre pour livrer sa part de vérité dans les évènements du 28 septembre 2009.

Sadjo Bah       

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.