Connect with us

Politique

Blanchiment de capitaux : Alpha Condé lance la 20ème réunion du comité interministériel du GIABA 

Les travaux du groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (GIABA) se poursuivent dans la capitale guinéenne. Après la 7ème réunion du comité de pilotage et la 31ème session plénière du groupe intergouvernemental, ce samedi 18 mai, s’est tenue la 20ème réunion du comité interministériel du GIABA.

Présidée par le chef de l’Etat guinéen, cette rencontre a réuni plusieurs experts d’Afrique de l’Ouest et doit se pencher sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Pour le Président Alpha Condé, le phénomène du blanchiment d’argent est un véritable problème pour la société.

« Le phénomène de blanchiment des capitaux, est un véritable problème pour la société et pour les autorités administratives. Les efforts que le GIABA déploie, sont éminemment louables et méritent de l’encouragement. La lutte contre le blanchiment est un processus qui permet de donner des résultats apparents à des fonds d’origine criminelle », a-t-il dit tout en remerciant le GIABA d’avoir choisi son pays pour abriter ces différents travaux.

Par ailleurs, le directeur général du GIABA a tenu à citer les efforts que fournissent les autorités guinéennes dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

« La Guinée a renforcé ses capacités opérationnelles par le recrutement d’un ingénieur informaticien et d’ un analyste financier, et par l’acquisition des équipements de bureau et la réception d’un groupe électrogène de relais ainsi que des outils pédagogiques dans le cadre du projet SAMWA dans le cadre du 10ème FED. La CENTIF (cellule nationale de traitement des informations financières) a également développé un logiciel d’analyse de même qu’une base de données pour la gestion des déclarations d’opérations suspectes (DOS). Pour la sécurité des bureaux, la CENTIF s’est équipée d’un système de vidéo surveillance et de sécurité informatique et est à présent gardée en permanence par un détachement armé d’officiers de la Gendarmerie Nationale. Au cours de la période sous revue, la CENTIF a reçu 52 DOS et transmis cinq rapports de renseignements au Parquet. La CENTIF a également signé des memoranda d’entente avec son homologue de la Côte d’Ivoire et l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) de Guinée », a dit Kimelabalou ABA.

Cette réunion du comité interministériel a pour but, d’examiner le rapport semestriel du directeur général, qui détaille les programmes et activités menés par le GIABA au cours des six derniers mois.

Thierno Sadou Diallo 

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook