Boffa : retour au calme après un jeudi mouvementé, les mosquées toujours fermées

Print Friendly, PDF & Email

Boffa, petite ville située à 100 km de la capitale Conakry, n’a pas échappé à la mode : forcer l’ouverture des mosquées. Selon notre correspondant sur place, tout a commencé avant-hier quand des motards ont protesté contre le racket des policiers au niveau du barrage sanitaire de Bolondé. Tout est allé très vite hier jeudi quand les motards sont passés à l’acte en ouvrant deux mosquées au quartier Almamya avant de mettre le cap sur la grande mosquée de Bolondé. Après le centre-ville, l’opération a continué dans deux districts proches de Boffa-centre appelés Torodoya et Dominya où des moquées ont été ouvertes.

Il n’y a pas eu d’arrestation. Le barrage sanitaire n’a pas été levé mais les policiers n’y sont plus.

Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la cité. Ce vendredi, les mosquées fermées et les imans n’officient toujours pas de prière, respectant ainsi les mesures sanitaires imposées par l’Etat pour cause de covid-19.

Salif Sylla, Boffa

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.