Boké : une colonie d’enseignants fait la queue à la devanture de la BICIGUI

Print Friendly, PDF & Email

Une colonie d’enseignants venus pour retirer leurs salaires du mois de février 2018, ont formé mardi, 27 février 2018, une longue ligne d’attente à la devanture de l’Agence régionale de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie de la Guinée (BICIGUI) sise au cœur de la commune urbaine (CU) de Boké en ébullition depuis hier nuit.

Interrogé sur les difficultés au sein de la corporation, un enseignant qui a préféré garder l’anonymat a laissé entendre : « Nous avons tout fait pour qu’on ouvre la porte impossible. Et nous avons besoin de nos salaires pour acheter le riz et donner la dépense à nos épouses qui n’attendent que nous… »

Au même moment, au rond-point du Lycée Filira, une bande d’élèves ayant érigé des barricades, exigent le payement des reliquats des motocyclistes et les piétons pour franchir le barrage. Des montants qui varient entre 1.000 et 2.000 francs guinéens.

Pendant que des barrages se multiplient au quartier 400 bâtiments, Yomboya, travers la ville, les forces de sécurité sont toujours passives.

Mamadouba Camara, Boké

*Photo d’archives

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.