Boké : l’an 63 de l’armée guinéenne célébré dans la ferveur

Print Friendly, PDF & Email

Les festivités de l’an 63 de la création de l’armée guinéenne se sont déroulées ce lundi 1er novembre 2021, dans les différentes garnissons ou camp militaire du pays. A Boké, la fête a commencé par le dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du monument.

Un monument érigé pour rendre hommage aux vaillants combattants disparus dans le naufrage le 25 septembre 1965. Autorités militaires, administratives, officiers, sous-officiers, cadres régionaux, préfectoraux et leaders des confessions religieuses ont pris part à la fête.

Dans son discours, le nouveau commandant du camp N’kwamé N’kourouma de Boké, Colonel Majid Diallo a déclaré : « L’armée guinéenne, après 63 ans d’indépendance est mûre. Au nom de sa hiérarchie militaire, il a salué la bravoure des pionniers de l’indépendance nationale qui avaient renoncé à tous les privilèges de l’administration coloniale au profit de la jeune armée guinéenne.

Pour le préfet de Boké, Colonel Fodé Aboubacar Sylla, si la jeunesse est la relève de demain, elle doit se former pour mieux jouer leur rôle régalien au service de la nation guinéenne.

Il demande à ses concitoyens à un changement de comportement et de mentalité pour une Guinée émergente.

S’adressant à ses compagnons d’arme, le gouverneur de région, Colonel Sékouba Trèsor Camara a rappelé qu’on ne vient pas dans l’armée pour s’enrichir mais pour défendre la patrie, les populations et leurs biens.

Au nom du président de la République, Colonel Mamady Doumbouya, le gouverneur a invité les jeunes soldats à la qualification, au travail bien accompli et l’amour du prochain et la patrie pour dit-il, assurer la relève.

« Chers porteurs de tenue, chers compagnons d’arme, officiers, sous officiers et hommes de rang, servons toujours de bons exemples pour mériter la confiance du peuple de Guinée. »

A préciser que le célèbre personnage de la troupe artistique de Batafon Boké, Mamadouba Bangoura a assuré la partie animation à travers son morceau fétiche « armée guinéenne ».

Mamadouba Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.