Boké : le Consortium SMB-Winning lance une campagne de vaccination des bétails et volailles contre la peste des petits ruminants et les maladies Newcastles

Print Friendly, PDF & Email

Le Consortium SMB-Winning a procédé samedi, 28 novembre 2020 dans le village de Kotobolia, district NDangara, sous-préfecture de Tanénè dans la préfecture de Boké, au lancement d’une vaste campagne de traitement et de vaccination des bétails et volailles.

Cette campagne vise à protéger les animaux contre la peste et les maladies Newcastles ou maladie de la basse-cour. Une pandémie qui, chaque année, ravage la volaille et les petits ruminants dans la région de Boké.

Dans le même registre, une cinquantaine de moutons et de chèvres ont été vaccinés la semaine dernière dans ce village.

L’objectif de la présente vaccination, à en croire au chargé de l’élevage au niveau de la commune urbaine de Boké, Ibrahima Fofana, est de protéger les bétails contre la peste de petits ruminants (PPR) en faisant le déparasitage et le traitement de ces animaux contre le charbon bactérien et la dermatose. 

D’après M. Fofana, ce sont des maladies auxquelles sont naturellement exposés en Guinée les animaux domestiques.

“Ita-New (ND) entendez vaccin activé contre la maladie de la basse cour”, c’est le nom d’un des produits administrés à la volaille de Kotobolia.

Pour mémoire, cette contrée à vocation agropastorale est située dans le permis de la société alliance minière responsable (AMR) en amodiation avec le consortium SMB-WINNING . 

Visiblement satisfait, le Chef secteur de Kotobolia, Baba Gallé Touré a rappelé que chaque année, les habitants de son village perdent beaucoup d’animaux en saison sèche.

Selon lui  la collaboration avec la SMB a permis d’approvisionner son village en eau potable, en riz, condiments et en matériels de construction. 

Cette initiative est vivement saluée par les éleveurs de cette localité. 

De l’avis du chef de département des relations communautaires de la société Top-Mining, Kaba Camara, l’Etat donne à toute société minière la licence juridique mais la licence sociale est toujours donnée par la communauté. D’où la nécessité pour sa société de faire face aux développement des communautés locales.

L’exploitation minière a-t-il précisé, rime avec l’élevage, l’agriculture, la paix, l’entente et la quiétude sociale dont on a besoin pour avancer.

Selon M. Camara, cette campagne de vaccination des bétails permettra à coup sûr, de rendre les communautés autonomes et accroître leur bénéfice par les activités génératrices de revenus (AGR).

Mamadouba Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.