Boké : les directeurs d’écoles en situation de classe rétablis dans leurs droits

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le début des opérations de paie des primes d’incitation aux enseignants, un grand doute planait sur la régularisation des cas des directeurs d’écoles prêtant main forte aux personnels enseignants ce, en ayant des programmes pédagogiques à dispenser dans leurs établissements respectifs.

La bonne nouvelle du côté de Boké, c’est que la commission tripartite vient de procéder à la normalisation de la situation de ces pauvres directeurs d’écoles engagés dans le processus de la qualification du système éducatif guinéen.

Sous couvert de l’anonymat, certains directeurs ayant perçu leurs primes du mois d’avril ne cachent pas leurs sentiments : « Nous remercions l’Etat guinéen à travers le ministère de la Fonction publique qui œuvre pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants en situation de classe. » 

Pour d’autres, « Le fait de penser à nous en cette période de crise sanitaire due à la pandémie de Coronavirus ou Covid19, veut dire qu’au-delà des exigences administratives, les autorités centrales sont aussi sensibles à nos préoccupations, nos soucis et stress que nous vivons dans l’exercice de notre mission. » 

« Ce qui nous réconforte davantage, c’est la moralité, la transparence, le dynamisme et la sincérité de cette jeune équipe chargée de superviser l’ensemble de la paie. Surtout, le Chef de mission, Mamadi Fatoumata Cissé qui agit méthodiquement et en toute modestie… ».

A noter que la réhabilitation des directeurs d’écoles en situation de classe aura fortement contribué à aplanir les tensions sur le terrain. Ceci dit, il serait souhaitable de consentir tant de sacrifices pour soulager ceux-là qui attendent leur tour avec beaucoup d’impatience.

Mamadouba Camara, Boké

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!