Bonfi : FNDC version Bachir à la rencontre de la jeunesse de Bonfi pour prôner la paix

Print Friendly, PDF & Email

Le Front national pour la défense de la constitution version Mohamed Bachir Diallo multiplie ses rencontres avec la classe politique et sociale.  Après le parti UGRD de Bah Oury samedi, c’est autour, ce lundi  12 avril, de la jeunesse du quartier Bonfi, dans la commune de Matam. Objectif : promouvoir la paix pour une Guinée paisible et émergente. 

À travers ces différentes démarches entreprises depuis plusieurs semaines,  la faction du FNDC dirigée par Bachir Diallo veut se démarquer de ses adversaires sur le terrain.  Devant des dizaines de jeunes ce 12 avril dans la soirée,  le message a porté essentiellement porté sur le vivre-ensemble en paix.  

« Dans la paix, tout est possible.  Mais sans la paix,  rien n’est possible dans la vie de notre pays.  Les membres du FNDC, fidèles à leur engagement de défendre la nation guinéenne et ses lois, tirant les leçons des événements douloureux que le vaillant et respectueux peuple de Guinée a connus dans un passé récent, ainsi que certaines familles guinéennes qui ont connu d’énormes pertes en vies humaines,  économiques,  matérielles et sociales à cause de la mauvaise volonté et l’irresponsabilité de M. Abdourahmane Sanoh et Cie,  demandent à la jeunesse de ne plus se laisser manipuler par les déclarations fallacieuses et démagogiques de Monsieur Abdourahmane Sanoh et Sékou Koundouno dans le but de conduire le pays vers une instabilité à travers l’histoire de déguerpissement et les éventuels augmentations du prix du carburant à la pompe », a-t-il lancé. 

Au-delà de ces piques lancées à l’équipe de l’autre coordinateur du front, celui qui se nomme désormais le seul et unique porte-parole du FNDC indique qu’à l’allure où vont les choses, la Guinée a besoin de paix et de cohésion sociale pour son développement socio-économique. « Nous membres du FNDC, nous avons choisi le bon côté de l’histoire, celle de défendre la paix et les innocents.  Car un jour,  l’histoire jugera chacun de nous en fonction de ce qu’il a été pour sa nation entre le choix de son avenir.  Notre choix est sans ambiguïté.  Nous avons choisi la paix et le développement harmonieux », a précisé Mohamed Bachir Diallo. Il terminera sa déclaration en lançant un appel pressent à l’endroit de la population guinéenne.  Il s’agit de s’associer à son mouvement pour assurer la défense de la paix dans notre pays.

Yamoussa Camara 

657851102

1 Commentaire
  1. Saidou 3 mois il y a
    Repondre

    encore un traite a la cause de la nation.
    Pourquoi toujours la politique de la panse

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.