Connect with us

Santé

Bonne nouvelle : un nouveau type de traitement du cancer du sein augmente le taux de survie

Un nouveau type de traitement permet d’améliorer considérablement le taux de survie des femmes de moins de 60 ans souffrant du type le plus courant de cancer du sein, ont annoncé samedi des chercheurs à Chicago, en présentant les résultats d’un essai clinique international.

Ces recherches montrent qu’ajouter un inhibiteur du cycle cellulaire, le ribociclib, au traitement permet de pousser le taux de survie jusqu’à 70%, après trois ans et demi.

Le taux de mortalité chez les patientes ayant reçu ce traitement a été de 29% moins élevé que chez celles n’ayant reçu qu’un placebo, selon les résultats présentés lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui réunit ce week-end des spécialistes internationaux du cancer.

L’étude s’est concentrée sur des patientes souffrant d’un cancer du sein hormonodépendant, qui représente deux tiers de tous les cas de cancer du sein chez les femmes avant la ménopause, a expliqué à l’AFP l’auteure principale de ces travaux, Sara Hurvitz.

Ces patientes reçoivent d’ordinaire des traitements visant à bloquer la production d’oestrogènes.

« On peut en fait obtenir une meilleure réponse (…), ou mieux tuer le cancer, en ajoutant l’un de ces inhibiteurs de cycle cellulaire » en plus d’une hormonothérapie, a-t-elle ajouté.

Ce traitement est moins toxique qu’une chimiothérapie traditionnelle car il cible plus spécifiquement les cellules cancéreuses, en les empêchant de se multiplier.

L’essai clinique se base sur plus de 670 cas, concernant uniquement des femmes de moins de 59 ans qui étaient à un stade avancé du cancer, de stade 4, et qui n’avaient pas reçu auparavant de traitement anti-hormonal.

« Il s’agit de patientes qui reçoivent en général leur diagnostique à un stade plus avancé de leur maladie car nous n’avons pas d’excellents protocoles de détection chez les femmes plus jeunes », a précisé Mme Hurvitz.

D’après Harold Burstein, un oncologue qui n’a pas pris part à ces recherches, il s’agit bien d’une « étude importante » puisqu’elle démontre que réguler le cycle cellulaire, à travers les kinases dépendantes des cyclines (CDK), « se traduit par une amélioration notable » du taux de survie.

Harold Burstein travaille à l’institut américain Dana-Farber Cancer Institute à Boston.

L’essai clinique a en partie été financé par le groupe pharmaceutique Novartis.

AFP

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    2 juin 2019 at 11 h 02 min

    Quel est le point de vue classique et général de l’OMS ? Dans sa publication sur la prévention et la lutte contre la maladie du cancer du sein, l’OMS affirme que le cancer du sein est le premier cancer chez les femmes dans le monde. Il est en particulier de plus en plus fréquent dans les pays en développement où la majorité des cas sont diagnostiqués à des stades avancés.

    En voici le lien consultable par tout le monde : (https://www.who.int/topics/cancer/breastcancer/fr/index1.html).

    Tout le problème de la lutte contre le cancer du sein en Afrique, et qui nous concerne le plus, se trouve à ce niveau très critique en matière de financement sur la longue durée de programmes de prévention et de lutte anti-cancer du sein. Les ressources en place sont très faibles et le cancer est un mal impitoyable et très difficile à combattre sur la courte ou la longue durée, sans de grands moyens.

    Toujours selon les chiffres de l’OMS, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde et représente 16% de l’ensemble des cancers féminins. On estime à 519 000 le nombre de femmes qui sont mortes en 2004 du cancer du sein. Bien que l’on considère cette maladie comme une maladie du monde développé, une majorité (69%) de l’ensemble des décès par cancer du sein surviennent dans les pays en développement (WHO Global Burden of Disease, 2004).

    Les taux de survie au cancer du sein sont extrêmement variables d’un pays à l’autre, allant de 80% ou plus en Amérique du Nord, en Suède et au Japon à près de 60% dans les pays à revenu intermédiaire, et à moins de 40% dans les pays à faible revenu (Coleman et al., 2008).

    Les faibles taux de survie dans les pays moins développés peuvent s’expliquer essentiellement par l’absence de programmes de dépistage précoce, qui se traduit par une proportion élevée de femmes présentant une maladie à un stade avancé, ainsi que par l’absence d’infrastructures de diagnostic et de traitement appropriées.

    Voilà l’un des défis majeurs de la prévention et de la lutte contre le cancer du sein dans les pays pauvres notamment en Afrique, en dépit de la bonne nouvelle qui vient d’être annoncée à travers les résultats de l’essai clinique international des Chercheurs de Chicago.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook

  • Les femmes inconnues de la résistance allemande 20 juillet 2019
    L'attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler est la plus connue des 39 tentatives de renversement du régime nazi. Des femmes faisaient partie du réseau qui a tenté cette opération d'envergure.
  • Ebola en RDC, une urgence mondiale 19 juillet 2019
    Parmi les sujets d'actualité africaines développés dans les journaux allemands cette semaine, l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, qui a atteint pour la première fois la grande ville de Goma.
  • Les ordures aggravent les inondations à Conakry 19 juillet 2019
    Les déchets qui s'accumulent dans les caniveaux empêchent les eaux de s'écouler. Les constructions anarchiques causent également des problèmes en période de fortes pluies.
  • Tueries en Ituri: un silence qui fait écho 19 juillet 2019
    Dans les artères de la ville de Bunia en RDC, des jeunes ont défilé avec la tête d'une jeune femme décapitée. Leur but était de crier leur détresse, tout en espérant des réactions de la part des autorités.
  • Le désarmement a commencé en RCA 19 juillet 2019
    Le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion est enfin dans sa phase exécutoire. Cinq groupes armés ont engagé le processus, selon la Minusca.
  • Helsinki : une "coalition de volontaires" pour l'accueil des personnes secourues en mer ? 19 juillet 2019
    Helsinki, la capitale finlandaise, a abrité jeudi (18.07.19), une réunion des  ministres de l'Intérieur de l'Union européenne pour discuter de l'accueil des personnes secourues en mer.
  • Le Sénégal mobilisé autour des Lions de la Teranga 19 juillet 2019
    Le Sénégal va affronter l’Algérie à 19 H temps universel pour le compte de la finale de la coupe d’Afrique des Nations. Tout le peuple est derrière ses Lions face aux Fennecs.
  • Urgence mondiale ou pas, la riposte contre Ebola se poursuit 18 juillet 2019
    L'Organisation mondiale de la santé a donc relevé le niveau de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d'urgence sanitaire mondiale. Une décision qui laisse le docteur et ministre congolais de la Santé sceptique.
  • La CPI confirme la somme des indemnités dont Thomas Lubanga doit s'acquitter 18 juillet 2019
    Outre quatorze ans de prison, la CPI avait aussi condamné, en 2012, Thomas Lubanga à verser 10 millions de dollars aux familles des victimes. Une décision confirmée, jeudi, par la Chambre d'appel.
  • La directrice de la police judiciaire limogée au Burkina Faso 18 juillet 2019
    L'affaire des corps de 11 personnes retrouvés sans vie dans les locaux de l'Unité antidrogue continue de défrayer la chronique au Faso. Depuis, des mesures disciplinaires ont été prises au sein de la police nationale.
  • Un nouvel état régional menace de voir jour en Ethiopie 18 juillet 2019
    Depuis l'arrivée d'Abiy Ahmed, en 2018, les pressions entre communautés se multiplient. Outre le conflit entre Omoros et Ahmaras, les Sidama viennent désormais s'ajouter aux dossiers urgents du Premier ministre.
  • Angie et ses drôle de dames 18 juillet 2019
    Les journaux commentent le "coup" d'Angela Merkel. La chancelière a réussi a placé ses deux alliées les plus fidèles à des postes clefs : exécutif européen pour Ursula von der Leyen et ministère de la Défense pour AKK.
  • Allemagne: quel est le programme anti-immigration de l'AfD ? 18 juillet 2019
    Connu pour ses sorties controversées, quel est le réel programme du parti d'extrême-droite en matière d’immigration ?
  • Rapprochement germano-russe lors d'un sommet en Allemagne 18 juillet 2019
    Malgré l'absence d'Angela Merkel et de Vladimir Poutine, pour la première fois depuis 2014, les ministres des Affaires étrangères allemand et russe se retrouvent ce jeudi à Bonn en Allemagne.
  • Oly Ilunga s'interroge sur les motivations de l'OMS 18 juillet 2019
    Après la décision de l'OMS de déclarer l'épidémie d'Ebola urgence sanitaire mondiale, Oly Ilunga, ministre congolais de la Santé, réagit sur notre antenne. Selon lui, sur le terrain, cela ne va rien changer.
  • Crise anglophone au Cameroun: des parlementaires allemands proposent une médiation 18 juillet 2019
    La crise dans les provinces anglophones s’enlise. C’est dans ce contexte qu’une délégation de parlementaires allemands a récemment séjourné dans le pays pour proposer une médiation aux protagonistes.
  • Soudan du sud: un système de plus en plus répressif 18 juillet 2019
    Amnesty International dénonce une campagne de harcèlement, d’intimidation et d’attaques contre les adversaires politiques du pouvoir en place à Juba, y compris à l’étranger.
  • Ebola déclarée urgence sanitaire mondiale 18 juillet 2019
    Les experts du Comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), réunis en urgence mercredi, ont relevé le niveau de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d'"urgence" sanitaire mondiale.
  • CAN 2019 : Le Nigeria termine troisième 18 juillet 2019
    Dans la petite finale, les Super Eagles ont battu la Tunisie 1-0 et montent sur le podium. C'est la septième fois de l'histoire que le Nigeria termine troisième de la CAN.
  • Trump, un président raciste à la Maison Blanche? 17 juillet 2019
    Les derniers propos de Donald Trump au sujet de quatre élues démocrates à la peau foncée ont décidément du mal à passer. Par tweets interposés, le chef de la Maison Blanche les a accusées de haïr l'Amérique.