Boubacar Barry, ministre du Commerce : ‘’la balance commerciale excédentaire se chiffre à 1 110,01 millions de dollars en 2017 et 592,42 millions de dollars en 2018’’

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé, le ministre du Commerce, Boubacar Barry ‘’Big-up’’ était ce vendredi 3 janvier, face à la presse pour parler de l’état des lieux du Commerce en Guinée, des principaux acquis de 2010 à 2019 et des perspectives.

A l’entame de son intervention, il dira que la mission du département en charge du Commerce est la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans le domaine du commerce et d’en assurer le suivi.

« La Guinée a une politique commerciale qui date de novembre 2011, et qui est en cours d’actualisation avec l’appui de l’Union Européenne pour prendre en compte les enjeux et les exigences internes et externes actuels. La Guinée s’est également prêtée quatre fois à l’examen des politiques commerciales de l’organe d’examen des politiques commerciales de l’organisation mondiale du commerce, en tant que pays moins avancé », dira-t-il entre autres.

Parlant du profil commercial de la Guinée ainsi que les caractéristiques du commerce du pays, il dira que « la balance commerciale excédentaire se chiffre à 1 110,01 millions de dollars en 2017 et 592,42 millions de dollars en 2018 », avant d’affirmer que ces chiffres sont fournis par la Banque Centrale de la République de Guinée en mai 2019.

S’agissant de la structure des exportations, il a tenu à préciser que les produits agricoles occupaient 0, 32 % en 2016, puis  4,22 % en 2017, et 3,06 % en 2018. Les produits de pêche, on enregistre 0,09% en 2016,  2,96% en 2017, ainsi que 2,45% en 2018. Les produits forestiers, on enregistre 0,26% en 2016, 3,16% en 2017 et de 1,61% en 2018. Quant aux produits miniers, ils sont évalués à 98,98 courant 2016, 78,50% en 2017 et 78,80 % pour 2018…

Plus loin, il a mentionné que « les principales zones d’exportation de la Guinée sont l’Asie (37,16%), les autres pays (23,61%), la CEDEAO (16,84%) et l’Union européenne (13,91%). Les principales zones de provenance des produits importés par les agents économiques résidents sont l’Union européenne (39,41%), l’Asie (26,28%), les autres pays (16,16%), le continent américain (4,57%) et la CEDEAO (4,49%). »

Quant aux initiatives en cours pour transformer à terme le commerce en Guinée, le ministre dira qu’elles nombreuses parmi lesquelles, il y a biométrie des opérateurs économiques et la délivrance de cartes professionnelles de commerçants numérisées et sécurisées, la construction d’un nouveau laboratoire de contrôle de qualité à Matoto et de l’autonomisation des EPA.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.