Connect with us

Economie

Bouna Keïta, PCA annonce que ‘’la relance de l’huilerie de Dabola sera effective dans 45 jours’’

Published

on

L’huilerie de Dabola devenue COPEOL-Guinée grâce au partenariat public-privé sera relancée dans 45 jours. C’est ce qui ressort de la réunion de son conseil d’administration (CA) de ce jeudi 5 décembre, dans les locaux d’un réceptif hôtelier de la place.

Selon Elhadj Bouna Keïta, président du conseil d’administration (PCA) de cette unité industrielle, l’Etat guinéen a déjà racheté les 51% des actions de ladite unité afin qu’elle soit très bientôt opérationnelle pour le plus grand bonheur de tous les Guinéens.

« Nous venons de tenir cette rencontre du conseil d’administration de COPEOL-GUINEE. COPEOL était 100% une société étrangère, mais aujourd’hui, l’Etat guinéen est devenu actionnaire en rachetant 51% de ses actions. L’ex-huilerie de Dabola est désormais appelée COPEOL-Guinée et l’Etat a accepté de racheter une partie de ses actions pourvu que les produits que nous produisons soient consommés en Guinée. Actuellement, nos marchés sont inondés d’huiles dont nous ne connaissons pas leur provenance. C’est dans le but de freiner la prolifération de ces huiles souvent d’origine inconnue que le président de la République, Professeur Alpha Condé a bien voulu racheter une partie des actions de cette usine pour que l’huile qui sera produite soit vendue dans les marchés guinéens », dit-il.

Poursuivant, il a lancé un appel pressant à l’ensemble des producteurs d’arachide de la zone à redoubler d’effort afin que l’opérationnalisation de cette usine qui sera bientôt une réalité ne soit plus interrompue pour faute de matière première.

« Je lance un appel pressant à tous mes frères producteurs à redoubler d’effort dans la culture d’arachide. Le président Alpha Condé a mis les moyens pour la relance de cette unité industrielle. C’est à nous désormais de se mettre à la tâche pour rendre l’usine fonctionnelle. Je sais que le problème de prix pose assez de choses sur place. Mais au lieu de continuer à envoyer nos productions d’arachide ailleurs, le mieux serait de nous entendre sur les prix pour permettre à notre usine d’être opérationnelle. Nous disons à tout le monde d’être prêt car, la relance sera effective dans 45 jours », a mentionné Elhadj Bouna Keita.

De son côté, le Directeur général de COPEOL-Guinée, Tom LEYMAN s’est réjoui de l’initiative prise par l’Etat guinéen, avant de mettre un accent particulier sur la motivation actuelle des producteurs d’arachide dans la région de la Haute Guinée.

« Au début, nous avons eu beaucoup de difficultés, mais on est très content aujourd’hui de voir l’Etat venir au support de ce projet. Et nous pensons que les objectifs seront atteints », souligne-t-il, tout en informant que le groupe COPEOL qui est une société française a 49% dans les actions de l’usine.

 

Quant au directeur national de l’Industrie, Idriss Hann, il a salué les différentes parties, avant d’affirmer que cette capitalisation vient à point nommé.

« Depuis un bout de temps, on cherchait à relancer les activités au niveau de la filière arachidiaire et relancer la production de l’huile d’arachide du côté de Dabola. Les actions sont prises avec nos partenaires. Et comme vous le savez, l’Etat est déjà impliqué et en plus de cela, le partenaire qu’est COPEOL est aussi engagé. Nous allons effectivement commencer à faire la récolte et continuer la production au niveau de l’unité à Dabola… »

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités