Boxe : ouverture à Conakry de la 1ère édition du championnat militaire ouest-africain

Print Friendly, PDF & Email

La première édition du championnat militaire ouest-africain de boxe s’est ouverte vendredi, 5 juillet dans la capitale guinéenne. Cette compétition qui connait la participation de plusieurs pays de la CEDEAO, est organisée par l’office de liaison de l’Afrique de l’ouest (OLAO) en collaboration avec la délégation guinéenne des forces de sécurité au CISM (comité international du sport militaire) et sous la coordination de l’Etat-major général des armées guinéennes.

 

La cérémonie d’ouverture a connu la présence de plusieurs autorités civiles et militaires de la Guinée mais aussi des autres pays compétiteurs.

Pour le Président par intérim de l’office de liaison de l’Afrique de l’ouest (OLAO), cette compétition de boxe militaires vise essentiellement à encadrer et coordonner les actions favorisant une meilleure pratique des activités physiques et sportives des forces armées de la CEDEAO.

« Le sport militaire est un outil de renforcement de lien de fraternité, il vise essentiellement à encadrer et coordonner les actions favorisant une meilleure pratique des activités physiques et sportives de nos forces armées, établir et raffermir les liens d’amitié entre les membres des forces armées de la CEDEAO. L’atteinte de ces objectifs passe par la mutualisation de nos actions pourtant en phase avec les valeurs d’intégration et de paix de la CEDEAO. En réalité, cette compétition sportive militaire est un exercice qui va nous permettre de prôner les questions de stabilité et de paix, de continuer à la préparation physique des militaires, de chercher l’attitude physique et la capacité opérationnelle de nos armées respectives, de préparer nos athlètes militaires ouest-africains devant prendre part aux événements sportifs. Ce championnat constitue une aubaine pour chacun des pays d’évaluer ses boxeurs avant leur participation aux 7èmes jeux mondiaux militaires prévus en octobre 2019 en République populaire de Chine », a dit le colonel Saodogo Oumarou.

Cette première édition de boxe militaire est dotée du trophée Président Alpha Condé. Dans son discours de circonstance, le ministre guinéen de l’environnement qui a représenté le ministre chargé des affaires présidentielles et de la défense nationale, a expliqué que le sport permet aux forces armées de la sous-région ouest-africaine de se côtoyer

« Le sport est par excellence, un facteur de rapprochement des pays. Dans l’armée, il permet à nos militaires de se côtoyer, de fraterniser, d’échanger des expériences de développement, des aptitudes physiques et mentales. Il constitue donc une des armes efficaces pour lesquelles les autorités désignent les politiques de coopération, de collaboration et d’entraide dont nos différentes armées ont tant besoin dans leur combat de tous les jours pour relever les défis sécuritaires auxquels nos Etats sont de plus en plus confrontés », a martelé le ministre d’Etat Oyé Guilavogui.

A signaler que la première rencontre s’est jouée entre la Gambie et le Cap-Vert. Après plusieurs rounds le Gambien a été proclamé vainqueur.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.