Connect with us

Societé

BREAKING NEWS- Manifs de ce lundi : la bataille plus rude sur les réseaux sociaux…

Published

on

La Guinée s’est réveillée. Conakry aussi. La circulation est moins dense, de nombreuses rues sont désertes, les shops fermées. Mais la grande manifestation annoncée par le FNDC peine encore à prendre forme. A part quelques petits points de la capitale où des jeunes brûlent des pneus, érigent des barricades. La mobilisation tant annoncée est plus présente sur les réseaux sociaux où des internautes (de la Guinée et de la diaspora) se livrent une guerre d’images et de mots. A Conakry, les patrouilles sont omniprésentes. Restez connectés sur Mediaguinee pour vivre toutes les infos sur cette journée. Avec nos reporters… Il vous suffit juste d’actualiser…

11 h25. Labé: une marrée humaine investit les rues de la ville

Dans la commune urbaine de Labé, fief du principal opposant Cellou Dalein Diallo, en Moyenne Guinée, ce sont des milliers de jeunes, vieux et femmes qui sont sortis ce lundi 14 octobre pour répondre à l’appel à manifester de l’antenne régionale du FNDC. Déjà depuis 8 heures, des pneus brûlent dans tous les grands carrefours sur fond de routes barricadées. Les manifestants scandaient des slogans hostiles au régime: “non au 3è mandat, Alpha Condé c’est bon”.

De Hoggo M’bouro, carrefour Bilaly, au stade régional pour ne citer que ces endroits, les manifestants règnent en maîtres, l’administration paralysée, les écoles et le marché fermés.  »Nous allons continuer le combat jusqu’au respect de la loi, si les responsables pouvaient voir ça, je pense qu’ils vont faire la volonté du peuple », nous confie Younoussa Baldé, responsable du FNDC de Labé. Pour le moment aucun incident n’est à déplorer…

 

*11h23. Marché de légumes de Madina…

*11h17. Marche loupée du FNDC à Boké : le préfet appelle au respect des textes réglementaires

La marche du Front National pour la Défense de Constitution (FNDC) prévue ce lundi, 14 octobre 2019 dans toutes les villes de la Guinée, semble être loupée dans la préfecture de Boké où les citoyens vaquent timidement à leurs activités quotidiennes bien que les activités administratives, commerciales, bancaires soient légèrement paralysées.

Interrogé par notre correspondant basé dans la localité, le Préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara a invité ses concitoyens au respect des Lois guinéennes pour garantir un avenir radieux aux futures générations.

Selon lui, «à Boké la situation semble être calme. C’est vrai qu’il y a eu des gens qui ont tenté de perturber la vie sociale à Boké mais ils ont été empêchés par quelques hommes de confiance ayant la volonté de créer tout autour de Boké, la paix et la cohésion sociale ».

D’après le premier responsable de la zone économique spéciale (Boké), «c’est pourquoi, je demanderais à l’ensemble des composantes sociales de comprendre que la préfecture de Boké abritant une pluralité de personnes de tous les horizons, n’est pas dans la même situation que les autres. Quand il y a une situation difficile de ce genre, il y aura forcément des individus qui chercheront à profiter.

C’est pourquoi, il faut continuer à sensibiliser les populations pour créer et préserver les acquis, la paix sociale, l’unité nationale dans l’intérêt supérieur de la Guinée et ses dignes fils ».

Parlant de l’arrestation de cinq (05) jeunes qui seraient arrêtés la nuit dernière entre les quartiers Dembaya et Koulifanya (CU) de Boké, le préfet a précisé: «Je ne connais pas d’abord les circonstances de leur arrestation. Mais s’il est vrai qu’on a arrêté des jeunes, en ce moment, cela ne relève plus de moi mais de l’autorité judiciaire qui fera son travail conformément à la Loi.»

*Manif du FNDC : voici les premières images de la ville de Kindia

Lundi 14 octobre 2019. A Kindia, capitale de la guinée Maritime, nous ne voyons d’abord que les femmes étalagistes sur les artères du centre-ville. Les boutiques et magasins du grand marché sont hermétiquement fermés. Sur certains endroits points stratégiques, nous ne voyons que quelques gendarmes habillés en mode intervention.

Au carrefour du quartier Wondy où il aurait eu quelques barricades hier nuit, les forces de l’ordre siègent. A présent, rien n’à signaler côté FNDC Kindia. Selon le coordinateur régional du FNDC Kindia, Alsény Farinta Camara, c’est une manifestation qui se déroulera dans les différents quartiers de Kindia et secteurs.

Reste à savoir, si cette manifestation se fera dans la cité des agrumes comme annoncé dans plusieurs villes de Guinée.

*Axe Matoto-Aéroport : circulation paralysée, des arrestations signalées

La manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a causé des effets ce lundi, 14 octobre sur la circulation des personnes et de leurs biens.  Ce matin, sur l’axe Matoto- Aéroport, sauf quelques véhicules qui circulent, des boutiques et magasins sont également fermés.

Selon des informations recueillies auprès des jeunes trouvés en massés près du carrefour Yimbaya, les forces de l’ordre ont fait une descente pour arrêter trois jeunes du quartier.

*Wanindara : un jeune blessé par balle…

A Wanindara, en haute banlieue de Conakry, un jeune a été touché par balle. Il est grièvement blessé…

*La Minière : Sidya Touré confiné chez lui, pas de mobilisation pour le moment

Le domicile de Sidya Touré à La Minière, l’un des principaux opposants au régime est bouclé ce lundi par les forces de l’odre, tuant dans l’œuf toute mobilisation. Dans la capitale Conakry, des incidents ça et là sont signalés dans certains quartiers mais qui sont vite maîtrisés par les forces de l’ordre.

*Le domicile de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition complètement quadrillé

Le domicile privé de Cellou Dalein Diallo à Dixinn est complètement quadrillé, ce lundi. Il est 9h6, pas encore de regroupement des opposants

*Calme règne à Kipé -(08h 13)

A Kipé, quartier chic situé dans la commune de Ratoma, la circulation est déserte, les boutiques et magasins fermés, quelques curieux arrêtés à chaque carrefour certains avec les téléphones entrain de suivre l’actualité, les femmes qui n’ont pas eu le temps d’aller au marché hier en profitent.

Au niveau de centre émetteur, un seul pick-up de police posté pour le moment.

———–

*Dabondy : 8h 10

Des jeunes, une trentaine arborant des t-shirts FNDC tiennent des sifflets et des papiers sur lesquels ont peut lire  »NON à la Constitution et au 3è mandat ». Un pickup de la police arrive et continue. La route n’est pas bloquée et ces jeunes aident les quelque usagers à passer.

*Sonfonia : circulation paralysée, pneus brûlés sur la chaussée

Tôt le matin, des jeunes ont érigé des barricades entre sonfonia gare 2. Les forces de l’ordre les ont dispersés à coups de gaz lacrymogènes. Sur cette route 2×2 voies, la circulation est quasi inexistante. Aucun signe de vie à part les manifestants et les forces de l’ordre.

———

*Boké: la circulation routière moins fluide dans la commune urbaine

Suite à l’annonce d’une marche pacifique ce lundi, 14 octobre 2019, les activités quotidiennes sont légèrement paralysées ce matin dans la commune urbaine de la préfecture de Boké.

Cependant, les boutiques et magasins, ont fermé depuis hier nuit.

Ainsi, en ce début de semaine, il y a moins d’affluence au niveau du marché central, des bureaux et des business connaissent un ralenti.

*Labé : la rue gronde déjà

*2h 13. Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée est déjà en ébullition nombreux sont ces ronds-points où on enregistre des pneus brûlés par des jeunes opposés à une nouvelle Constitution.

Rencontré au carrefour le Sassé, ce jeune manifestant est ferme :  »nous sommes contre la nouvelle Constitution, ce n’est que le début, nous allons dégager Alpha Condé et sa bande comme en 2007. On est là jusqu’au matin et jusqu’au jour où Alpha va quitter. Pas de troisième mandat, amoulanfé, marsata ». À Hoggo M’bouro et Konkola, c’est la même scène.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités