Brouillage de la bande 99.7 : ce que la radio Espace Fm subit est simplement un “sabotage” ?

Print Friendly, PDF & Email

[PAR ABDOULAYE OUMOU SOW] En tous cas, à suivre clairement ce qui se passe avec la bande FM 99.7 , on peut bien évidemment s’interroger sur cette interruption subtile qui mérite des réponses claires de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT ).

Depuis deux mois, presque plusieurs auditeurs par endroits dans la capitale guinéenne constatent que la fréquence de la radio 99.7 est brouillée pendant que certaines émissions passent. Un fait qui devient récurent sans aucune explication claire de l’ARPT. L’organe de régulation reste évasif et moins convainquant.  En tous cas si l’on s’en tient aux explications du directeur général adjoint Mamy Diaby.

Les professionnels de la communication savent que cette attitude peut être une bataille déloyale pour réduire au silence un adversaire. Plus ça dure, plus les auditeurs s’agacent et zappent. Comme on dit, l’habitude est une seconde nature. Plus les auditeurs sont perturbés dans leur confort d’écoute, ils sont amenés à quitter pour d’autres fréquences et finalement, ils s’habituent et oublient celle qui n’offre plus un confort d’écoute. 

Un émetteur, réglé sur la même fréquence et le même type de modulation que celui du récepteur du pays voisin, peut-il aussi être assez puissant, pour annuler tout signal reçu ou le perturbé ?. OUI, pour quelque temps avec l’onction de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications. Si le but de cette forme de brouillage est d’empêcher la réception des signaux émis par une tierce radio. Cette forme de brouillage peut se manifester d’une manière évidente ou subtile.

Le brouillage flagrant se décèle facilement parce qu’on peut l’entendre au récepteur. Des formes courantes comprennent des bruits aléatoires, tons, musique (souvent déformée) et des sons enregistrés. C’est exactement ce qui se passe par moment avec la radio Espace FM.

Le brouillage subtil ne s’entend pas au récepteur. Le poste ne reçoit pas de signal et pourtant l’opérateur croit que tout est normal. C’est bien le cas de la radio Espace. A en croire certains techniciens de ladite radio, elle émet normalement et aucune interruption n’est constatée au niveau de la station. En tous cas au studio. C’est “ON AIR”. 

Il est connu par tous techniciens que des diffusions en fréquences modulées peuvent brouiller à l’insu du destinataire, par une simple porteuse non modulée. Si l’on s’en tient à la thèse du Directeur général Adjoint de l’ARPT. C’est clairement un sabotage qu’on pourrait en déduire. En quoi une tierce radio Léonaise peut-elle empêcher un confort d’écoute sur une fréquence déjà présente depuis des années dans une zone géographique ? Quelle que soit la puissance de l’émetteur de ladite radio, l’ARPT a les moyens techniques d’empêcher que cela continue immédiatement dès qu’elle reçoit l’alerte de la direction de la radio Espace. 

Ne soyons pas dupes. En réalité, nous sommes dans une concurrence déloyale et même un sabotage d’une radio qui a tort est considéré comme dérangeante, alors qu’elle ne fait que son travail. L’on se rappel de la suspension du site (www.guineematin.com). Pour ceux déjà qui surfent sur ce média en ligne, savent que le site était inaccessible dès l’annonce de la suspension sur la radiotélévision nationale (RTG). Mais paradoxalement après la levée de la suspension, il l’a fallu des jours avant que le site ne soit accessible à nouveau sans VPN. 

Avec ce qui se passe, il est important de s’interroger réellement si cette radio Léonaise a plus le droit d’émettre sur Conakry que la radio Espace FM. Ou bien c’est simplement un brouilleur radioélectrique muni de plusieurs petites antennes qui est utilisé pour saboter la radio de Lamine Guirassy ? Dites la vérité et foutez la paix aux entrepreneurs qui font des sacrifices en investissant dans ce bien triste pays aux énormes incertitudes.

Abdoulaye Oumou Sow, Journaliste/ Blogueur

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.