Budget du chef de file de l’opposition : ‘’la question mérite d’être discutée’’ (Dr Ibrahima Sory Diallo)

Print Friendly, PDF & Email

Le budget de 500 millions  de francs guinéens alloué à l’actuel chef de file de l’opposition, Mamadou Sylla ne fait pas beaucoup heureux.  En tout cas, quand on se fie aux dires du président du parti ADC-Boc, Dr Ibrahima Sory Diallo qui soutient qu’il est inadmissible que celui qui avait 37 députés à la 8è législature (Cellou Dalein Diallo) a vu son budget bloqué et que celui  qui en a 4 députés à la 9è législature rentre en possession de ce budget.

C’est pourquoi, dira le député, « cette question sur l’avantage accordé à l’actuel chef de file de l’opposition guinéenne mérite d’abord d’être discutée avec les membres du bureau de l’Assemblée nationale. Car, on ne peut pas bloquer le budget de celui qui avait 37 députés et l’accorder à celui qui en a que 4. Si tel est le cas, il sera important de rétrocéder tout ce qui devrait revenir comme avantage au chef de file de l’opposition depuis la 8è législature jusqu’à maintenant. C’est en ce moment qu’on pourra parler de l’actuel chef de file. »

Poursuivant, il dira que la question mérite d’être discutée avec tous les membres du bureau de l’Assemblée nationale.

« La loi a été promulguée en 2014 par le Président de la République. Et cette loi devrait désigner au bureau de résolution de l’Assemblée nationale pour la désignation du chef de file. C’est après cela que la décision doit être envoyée au gouvernement pour qu’elle soit rendue publique dans le journal officiel. Et ça été fait à l’époque. »

Je ne suis pas contre son titre de chef de file, a-t-il insisté, avant d’affirmer : « Je demande que cette loi en son article 4 qui est validée dans les chartes des partis politiques, qui dispose qu’après chaque élection présidentielle, les partis politiques désirant appartenir à l’opposition doivent se soumettre à une déclaration publique et faire enregistrer au niveau du ministère de tutelle. Cellou Dalein Diallo nous avait tous soumis à cet exercice dès sa prise de fonction à ce poste… »

Plus loin, il précise : « Mamadou Sylla a 4 députés à l’Assemblée. Il a la légalité mais sa légitimité souffre parce qu’il ne peut pas constituer un groupe parlementaire à lui seul. Quand  les Abdoulaye Kourouma et Boubacar Diallo quittent son groupe, il n’aura plus de groupe parlementaire. Donc, c’est pour dire qu’il n’enclave pas à la base. »

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.