Cadre de concertation et de dialogue inclusif : le FNDC réitère ses revendications au PM

Print Friendly, PDF & Email

Après le report de sa marche pacifique la semaine dernière, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a pris part ce lundi 27 juin, à l’ouverture du cadre de concertation et de dialogue inclusif, présidé par le premier ministre, chef du gouvernement.
Le FNDC a saisi l’occasion pour réitérer ses revendications à Mohamed Béavogui, chef du gouvernement.

  1. La création d’un cadre permanent de dialogue regroupant les forces vives de la nation conformément à l’article 77 de la charte de la transition et placé sous l’auspice d’un médiateur désigné par la communauté internationale
    2- L’ouverture des procès sur les crimes de sang lors de la lutte contre le 3 mandat;
    3- La publication de la liste nominative des membres du CNRD;
    4- La déclaration des biens des membres du CNRD, du gouvernement et des responsables des institutions républicaines;
    5- Le respect des droits de l’homme.
    Par ailleurs, la Coordination Nationale du FNDC invite le premier ministre : « à tout mettre en œuvre pour accepter la médiation ou la facilitation de la CEDEAO afin de donner corps au cadre de dialogue ainsi lui accorder plus de chance de réussite et de crédibilité, car le FNDC considère que le CNRD, le gouvernement, la société civile et les partis politiques sont tous des parties prenantes au dialogue ».
    La coordination nationale du FNDC souligne que la satisfaction de ses revendications est la condition préalable à sa participation au dialogue.

Les représentants du FNDC ont claqué la porte avant la fin des travaux et le discours de clôture du premier ministre.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.